A LA UNEAFRIQUE

Au Nigéria, un nouvel hymne national suscite la controverse

Le Nigeria a adopté un nouvel hymne national mercredi 29 mai, suscitant de vives critiques de l'opposition. Les députés ont voté une loi remplaçant l'hymne actuel par une version abandonnée il y a près d'un demi-siècle, une décision qui a été perçue comme précipitée et réalisée sans grande consultation publique.

Le président nigérian Bola Tinubu a signé le projet de loi rétablissant l’hymne « We Hail Thee », composé par un expatrié britannique et utilisé lors de l’indépendance, en remplacement de « Arise O’ Compatriots ». Ce changement intervient dans un contexte de grave crise économique, avec une inflation atteignant 33,20 %, le niveau le plus élevé depuis 28 ans.

La procédure accélérée d’adoption de cette loi sans débat législatif a été vivement critiquée. L’ancien hymne avait été abrogé en 1978 par le chef d’État militaire Olusegun Obasanjo, sans explication officielle, bien que l’on pense que cela était dû à son origine britannique.


LIRE AUSSI : Le Bénin, le Sénégal, le Nigéria et les autres pays de la CEDEAO invités à rejoindre l’AES


Certains Nigérians, confrontés à des défis économiques et sécuritaires croissants, ont exprimé leur scepticisme. Cheta Nwanze, associé principal de SBM Intelligence, a déclaré à Reuters : « C’est une perte de temps. Ce qui est plus important, c’est l’inflation et les problèmes de sécurité, et c’est ce à quoi le gouvernement devrait s’intéresser. »

L’opposition voit dans ce changement une tentative cynique de détourner l’attention des problèmes urgents du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page