A LA UNEBENINSociété

Bénin : début des négociations entre le gouvernement et les syndicats

Le ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané a ouvert, ce vendredi 24 mai 2024, les travaux de la première session de la Commission nationale de concertation, de consultation et de négociations collectives. Trois déclarations importantes ont meublé le discours d’ouverture du ministre d’Etat.

Les travaux de la première session de la Commission nationale de concertation, de consultation et de négociations collectives ont été lancé ce vendredi  24 mai 2024 à Cotonou. Le ministre d’Etat en charge du développement et de la coordination de l’action du gouvernement, Abdoulaye Bio Tchané dans son discours introductif a rappelé quelques actions phares menées par le gouvernement pour l’amélioration conditions de vie des travailleurs.

A cet effet, prenant la parole, le représentant du secrétaire général de la CSA-Bénin, Richard d’Almeida a dénoncé les arrestations arbitraires des leaders syndicaux lors des récentes marches de protestations contre la vie chère au Bénin. Par ailleurs, le Secrétaire général de la Confédération des Syndicats des Travailleurs du Bénin (CSTB), Kassa Nagnini Mampo a selon 24 h au Bénin, “désapprouvé pour sa part, le report de la séance sans la consultation des responsables syndicaux”.


LIRE AUSSI : Vie chère au Bénin : la CSTB à nouveau dans les rues de Cotonou


Pour les syndicalistes, « Les membres du gouvernement n’ont fait aucune proposition pour atténuer les effets de la cherté de la vie ». Pour défendre le gouvernement, Abdoulaye Bio Tchané et les siens ont avancé l’argument selon lequel “les prix des produits sont relativement bas, comparativement aux pays de la sous-région”.

Cependant, affaire à suivre. Car les négociations vont se poursuivre entre les deux camps même si la date de la prochaine rencontre n’est pas encore connue. Selon nos informations, les responsables des Confédérations syndicales des Travailleurs du Bénin sont invités à une rencontre internationale à Genève, en Suisse la semaine prochaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page