A LA UNEAFRIQUESécurité

Burkina Faso: l’ex-chef d’état-major de la gendarmerie nationale arrêté

Au Burkina Faso, l’ex-chef d’état-major de la gendarmerie nationale, le lieutenant-colonel Evrard Somda, a été arrêté à son domicile le dimanche 14 janvier par des hommes armés.

Le lieutenant-colonel Evrard Somda interpellé à son domicile dimanche. Mais pourquoi ? Difficile de le dire pour l’heure. Selon les proches de l’ex-chef d’état-major, ce sont des hommes « lourdement » armés qui sont venus chercher l’ex-chef d’état-major de la gendarmerie du Burkina Faso. Son domicile, situé dans un quartier huppé de la capitale, a été encerclé, avant qu’il ne soit embarqué vers une destination qui est pour l’heure « inconnue ».


LIRE AUSSI : Burkina Faso : l’armée fait le bilan d’un nombre de terroristes neutralisés


La veille de son interpellation – samedi 13 janvier – des appels à la mobilisation pour faire barrage à un projet de déstabilisation de la transition ont été lancés sur les réseaux sociaux par les partisans de la junte au pouvoir. Certains soutiens parlent même d’un projet « d’assassinat » contre le président de la transition Ibrahim Traoré et ses proches. Selon des témoins, plusieurs personnes ont été également interpellées. Mais on ne sait pas encore si ces interpellations sont en lien avec celle de l’ancien patron de la gendarmerie. « La tension est devenue permanente dans la capitale », confie une source sécuritaire sous anonymat à RFI.


LIRE AUSSI : Présidentielle au Tchad : Mahamat Idriss Déby désigné candidat du MPS, l’opposition dénonce


L’ex-chef d’état-major de la gendarmerie nationale serait-il à la base du fameux projet de déstabilisation ? Aucune précision pour l’heure. Mais faut-il le rappeler, le lieutenant-colonel Evrard Somda a été débarqué de la tête de la gendarmerie nationale début octobre 2023 par le capitaine Ibrahim Traoré. Et depuis, ses apparitions publiques sont devenues rares surtout après le passage du bâton du commandement à son successeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page