Tech

Meta lance officiellement «Threads», le nouveau réseau social concurrent de Twitter

Meta, l'entreprise maison mère de Facebook, Instagram et Whatsapp et autres a lancé, hier mercredi 5 juillet « Threads », son tout nouveau réseau social de microblogging, largement inspiré de Twitter. En à peine quatre heures après son lancement, Mark Zuckerberg, avait annoncé cinq millions d’inscriptions.

Meta, l’entreprise de Mark Zuckerberg veut plus que jamais détrôner Twitter dans l’univers des réseaux sociaux de microbloggings. Le groupe a lancé, mercredi 5 juillet, un nouveau réseau social, baptisé Threads.

“Allons-y. Bienvenue sur Threads”, a écrit le PDG de Meta, Mark Zuckerberg, sur son compte Threads.

Ce post qui a recueilli plusieurs milliers de “likes” en quelques minutes, a été le signe du démarrage en trombe de ce nouveau venu des réseaux sociaux.

Un engouement confirmé : quatre heures après sa mise en ligne, cinq millions d’utilisateurs s’étaient déjà inscrits. Et ils étaient plus de dix millions sept heures après le lancement.

“L’app de conversations écrites d’Instagram“, telle est la description de Threads (fils en anglais) sur l’Apple Store.

“Nous espérons que (Threads) puisse être une plateforme ouverte et accueillante pour les discussions”, a écrit le patron d’Instagram, Adam Mosseri.

Ce nouveau réseau social présente un design assez proche de celui de Twitter, avec un fil général, et plusieurs autres fonctionnalités similaires.

Twitter en perte de popularité

La mise en ligne de Threads intervient quatre mois seulement après que les premiers échos du projet ont filtré, et quelques jours seulement après une nouvelle péripétie chez Twitter, dont le réseau social ressort affaibli.

Samedi dernier, Elon Musk, actionnaire principal de Twitter avait annoncé la mise en place, à titre provisoire, d’une limitation au nombre de messages consultables par compte et par jour et selon le type. Cette nouvelle a soulevé une vague d’indignations chez les utilisateurs. Cette décision intervient après plusieurs autres mal accueillies depuis la prise de contrôle du milliardaire, notamment la transformation en service payant de la vérification d’un compte ou le licenciement de la quasi-totalité des équipes de modération des contenus.

Aujourd’hui plus que jamais, la concurrence est rude et les nouvelles règles de fonctionnement de Twitter ouvrent le champ à Threads de se faire adopter et de vite se positionner aux cotés des autres produits de Meta, qui comptent parmi les plus utilisés au monde dont Facebook, Instagram, Messenger et Whatsapp.

Bouton retour en haut de la page