A LA UNEAFRIQUEPolitique

Présidentielle au Sénégal: le khalife des mourides interdit toutes activités politiques à Touba

A quelques mois de l’élection présidentielle de février 2024 au Sénégal, le khalife de la communauté mouride a décidé de faire interdire les activités politiques dans la cité religieuse de Touba. L’annonce de ces mesures a été faite par Serigne Mountakha Bassirou Mbacké, son porte-parole.

 

Les activités politiques de toute nature désormais interdites à Touba, une région à une centaine de kilomètres de Dakar. L’injonction a été imposée par le khalife de la communauté mouride; et ce, à quelques mois de l’élection présidentielle de février 2024 au Sénégal.

Ainsi donc, les meetings, caravanes ou rassemblements politiques, comme les campagnes électorales, sont désormais interdits à Touba. Le khalife général des mourides a également décidé de « fermer ses portes » aux candidats de l’élection présidentielle du 25 février prochain. D’après les précisions de son porte-parole, « le khalife général est trop occupé pour recevoir les différents candidats qui voudraient lui rendre visite ».

En effet, informe-t-il, les hommes et femmes politiques sollicitent souvent en période de pré-campagne électorale, des visites pour, notamment, avoir la bénédiction de l’homme de Dieu. Des visites qu’ils monnaient pour la plupart sur le terrain politique, établissant ainsi, un crédit à leur candidature.

LIRE AUSSI: Nigéria: la Cour suprême confirme la victoire de Bola Tinubu à la présidentielle de 2023

Les acteurs politiques favorables à l’injonction

Selon RFI, le mesure d’interdiction du khalife général des mourides sera respectée par les hommes politiques. C’est d’ailleurs ce que pense Serigne Abdou Mbacké Doli, natif de Touba et candidat à la prochaine présidentielle qui estime pour sa part, que la cité religieuse bénéficie d’un statut spécial. Et pour cela, ajoute-il, on doit se conformer aux consignes du propriétaire de Touba qui est, rappelle-t-il, « un titre foncier qui appartient à Serigne Touba ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page