A LA UNEAFRIQUEPolitique

AES: la première session parlementaire de la confédération annoncée au Burkina-Faso

La première session parlementaire de la confédération de l'Alliance des Etats du Sahel a été annoncée au Burkina- Faso. Il s'agit de l’une des grandes décisions prises par les chefs d’État lors du premier sommet tenu ce  samedi 6 juillet 2024 à Niamey.

Le pays des hommes intègres va accueillir la toute première session de l’Alliance des Etats du  Sahel. Il s’agit d’Une session au cours de laquelle plusieurs décisions fortes seront prises pour le développement économique des pays de la Confédération.

En effet, le premier sommet ordinaire  qui s’est tenu le samedi 06 juillet 2024 a été fondé sur des principes comme « le respect de la souveraineté et l’intégrité territoriale des Etats, la non-agression entre les Etats confédérés, l’interdiction de toute mesure coercitive, la solidarité, la sauvegarde et la défense des intérêts des populations de l’espace confédéré ». 


LIRE AUSSI: La CEDEAO préoccupée par la création de la Confédération de l’AES ?


Les leaders de la confédération  ont décidé que l’AES soit  désormais régie par un règlement intérieur du collège des chefs d’Etat et des instruments juridiques.

À l’occasion, les Chefs d’État ont montré la nécessité de mutualiser leurs moyens afin de mettre en place plusieurs projets stratégiques dans de nombreux domaines, notamment l’eau et l’environnement, l’économie numérique, l’agriculture et la sécurité alimentaire.

 Pour rappel, le Président malien  Assimi Goïta a été désigné Président de la confédération AES pour un mandat d’un  an.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page