A LA UNEBENINPolitique

Assemblée Nationale au Bénin: Martin Assogba fustige les contestations tous azimuts des démocrates

Au Bénin, Martin Assogba, président de l’ONG Alcrer a condamné la posture des députés du parti “Les Démocrates”, depuis l’installation de la 9ème législature à l’Assemblée Nationale.

 

Martin Assogba désapprouve les contestations tous azimuts de Eric Houndété et ses collègues de l’opposition au parlement. L’acteur de la société civile reçu dimanche 25 juin 2023 dans une émission sur Peace Fm a manifesté son désaccord vis-à-vis de la posture des députés du parti Les Démocrates”.

Ces derniers, depuis l’installation de la 9ème législature ont rejeté assez de rapports du président Louis Vlavonou et se sont dressés contre plusieurs activités du parlement, dont les plus récentes sont notamment la constitution des commissions permanentes, la désignation des quatre membres de la Cour constitutionnelle dévolus à l’Assemblée Nationale et l’élection des représentants dans les institutions et parlements régionaux.

LIRE AUSSI: Tête-à-tête Talon-Tinubu à Paris: ce qu’il faut retenir de leurs échanges

Je dis seulement qu’ils n’ont qu’à mettre un peu d’eau dans leur vin.

Martin Assogba

Cette posture a été “durement” critiquée par le représentant de la société civile au sein de l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP). « Nous avons besoin d’une opposition pour faire grandir notre démocratie. C’est vrai. Mais à vouloir protester à tout moment. Bon ! C’est leur posture. C’est comme cela qu’ils pensent faire plaisir à leurs militants », a laissé entendre Martin Assogba.

Il estime que les protestations, les sorties médiatiques intempestives et les recours devant la Cour constitutionnelle en signe de désapprobation de la conduite de leurs collègues de la mouvance présidentielle sont de trop. C’est d’ailleurs pourquoi, sans forcément en vouloir aux députés “démocrates”, Martin Assogba les invite cependant à « mettre un peu d’eau dans leur vin ».

LIRE AUSSI: Bénin: 3ème mandat pour Talon, le rapporteur de la Cour fait une demande en faveur de Jacques Migan

Une recommandation aux députés “démocrates”

Selon lui, la posture de protestations dans laquelle se trouvent actuellement les députés de l’opposition au parlement n’est pas à leur avantage. Car estime-t-il, « c’est une question de rapport de force ». Rappelant la minorité qu’ils représentent en rapport avec leur effectif face aux 81 députés de la mouvance présidentielle, le président de l’Ong Alcrer leur recommande alors de recourir à la négociation avec leurs collègues de l’Union Progressiste le Renouveau et du Bloc Républicain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page