A LA UNEBENINSécurité

Au Bénin, le Pnud et les Pays-Bas forment des journalistes sur la cohésion sociale et la lutte contre l’extrémisme violent

Le Programme des Nations Unies pour le Développement (Pnud) et le Royaume des Pays-Bas ont organisé un atelier à Natitingou, du 11 au 13 juin 2024, pour renforcer les capacités des professionnels des médias béninois sur la gestion des informations sécuritaires, en particulier la prévention de l’extrémisme violent.

Dans le cadre d’une initiative conjointe visant à renforcer la résilience communautaire contre l’extrémisme violent, le Programme des Nations Unies pour le Développement (Pnud) et le gouvernement des Pays-Bas ont récemment organisé une série de formations destinées aux professionnels des médias au Bénin.

L’atelier, lancé par le préfet de l’Atacora Déré Lydie Chabi Nah, a réuni des journalistes, animateurs de médias en ligne et experts de la sécurité. Pendant trois jours, les participants ont été formés sur les aspects juridiques du terrorisme, la sécurisation des zones protégées, ainsi que sur la collecte, le traitement et la diffusion d’informations liées au terrorisme et à la radicalisation en ligne. L’objectif principal était d’équiper les participants des compétences nécessaires pour traiter de ces sujets de manière responsable et équilibrée, tout en renforçant la résilience des communautés locales face aux discours de haine et à la désinformation.


LIRE AUSSI : Gestion de crise au Bénin : l’essentiel à retenir de l’atelier de Dassa-Zoumé


Les médias ont été particulièrement sensibilisés sur leur rôle éditorial dans la couverture de l’extrémisme violent et du terrorisme, ainsi que sur la gestion des manipulations via internet dans un contexte de menaces terroristes.

Financé par les Pays-Bas, le projet Pacoso-Pev-Lct vise à renforcer la cohésion sociale et à lutter contre l’extrémisme violent au Bénin. Les organisateurs, dirigés par Sakinatou Bello, ont exprimé leur satisfaction quant aux résultats de l’atelier et ont souligné l’importance de pérenniser de telles initiatives selon les retours positifs des participants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page