A LA UNEBENINSociété

Bénin : 02 agents devant la CRIET pour la disparition d’un corps à la morgue

Ce lundi 1er juillet 2024 au Bénin, deux prévenus dans une affaire de sorie frauduleuse d'un corps à la morgue du Centre national hospitalier et universitaire Hubert Koutoukou Maga (Cnhu-Hkm) ont été écoutés à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET). 

Selon les faits rapportés par Bénin web Tv, il s’agit du corps d’une jeune femme décédée au service de réanimation. La défunte a été entièrement prise en charge par le centre hospitalier jusqu’à son décès. Les deux agents, tous en service au Centre national hospitalier et universitaire Hubert Koutoukou Maga (Cnhu-Hkm) ont réussi à extraire frauduleusement le corps de la dame pour remettre aux parents.


LIRE AUSSI : Bénin: un recrutement de 50 officiers et sous- officiers au profit de l’armée de l’air annoncé


La mission a été opérée contre une somme de 500 000 Fcfa, que les deux agents ont partagé par la suite. Cependant, l’affaire a éclaté lorsque fortuitement, le père de la défunte,  » cherchant à remercier le plus ancien des deux agents, a malencontreusement composé le numéro de l’ancien responsable de la morgue ». C’était déjà après les funérailles.

A cet effet, ce lundi 1er juillet 2024, c’était la douche froide à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET). Car les deux accusés ont tous reconnu les faits qui leur sont reprochés. Pour sortir le corps, ils ont reçu une somme de 500.000 fcfa.

« En toute franchise, ils ont révélé le partage de l’argent : le plus ancien, un morguier respecté, a reçu 220 000 Fcfa, tandis que le second, responsable du transport du corps dans son corbillard, a empoché 225 000 Fcfa. Les 55 000 Fcfa restants ont été équitablement partagés entre les membres de la famille venus récupérer le corps», a rapporté notre source d’information.

A lorsque le Centre national hospitalier et universitaire Hubert Koutoukou Maga (Cnhu-Hkm) réclame une somme d’ 1 285 000 Fcfa pour couvrir les frais d’hospitalisation de la défunte,la Cour a ordonné le report du dossier au 5 août 2024.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page