A LA UNEBENINSécurité

Bénin: 04 présumés terroristes abattus par l’armée à Karimama

Au Bénin, les Forces de Défense et de Sécurité ont neutralisé vendredi 25 août 2023, quatre individus armés non identifiés (IANI) dans le hameau de Kara, village de Kofonou, à Kofonou arrondissement de Bogo Bogo dans la commune de Karimama.

 

L’armée béninoise fait des efforts considérables pour mettre hors d’Eta de nuire, les individus armés non identifiés qui perturbent la quiétude des populations dans le nord, et qui sèment la terreur à travers des actes barbares et inhumains. En effet, après une précédente opération de bouclage menée dans la nuit du mardi 22 au mercredi 22 août 2023 et qui a permis de tuer deux présumés terroristes soupçonnés de vouloir enlever un élu local, l’armée béninois vient d’enregistrer un nouveau succès.

Ce vendredi 25 août 2023, les forces de défense et de sécurité déployées pour renforcer la sécurité dans la région de Karimama, une région en proie à la menace terroriste au Bénin, ont effectué une nouvelle opération de bouclage.  Au cours de ladite opération qui s’est déroulée dans le hameau de Kara, de présumés terroristes ont ouvert le feu sur les éléments de l’armée qui ont aussitôt riposté.

LIRE AUSSI: Bénin: 127 présumés terroristes bénéficient d’un non-lieu et recouvrent leur liberté

Selon les précisions de Banouto, des sources militaires informent que les éléments de l’armée ont récupéré deux AK avec 04 chargeurs garnis, des produits pharmaceutiques de contrebande, des étuis de cartouches d’AK, trois petits portables, une somme de 5.575 FCFA, une batterie neuve utilisée souvent dans la pose d’engins explosifs improvisés (EEI), des produits stupéfiants, deux pièces d’identité appartenant aux sieurs Soumana Ali et Soumana Faroukou (recherché par DSLD) et un carton de briquet.

Le gouvernement béninois depuis la première attaque enregistrée en 2021 multiplie les efforts pour garantir la sécurité sur son territoire. Des milliers de jeunes ont été recrutés de manière exceptionnelle pour faire reculer le fléau. Selon les autorités militaires, ce recrutement entre dans le cadre du « plan de riposte ». Les nouvelles recrues vont compléter le déploiement anti-incursion terroriste qui mobilise déjà plus de 2000 hommes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page