A LA UNEBENINSociété

Bénin : 09 accusés, dont des agents de la SBEE, jugés pour vol d’énergie devant la CRIET

La Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET) a connu jeudi 14 mars 2024, d'un dossier dans lequel, neuf individus sont jugés pour des accusations de « vol d'énergie, abus de fonctions et complicité de vol d'énergie ».

Neuf personnes sont poursuivies dans une affaire de vol d’énergie dans la région de Lokossa et Azovè au Bénin. Et parmi les accusés figurent des responsables d’agences de la Société béninoise d’énergie électrique (SBEE) de Lokossa, des techniciens de terrain, des meuniers, ainsi que d’autres clients. Les responsables d’agences sont notamment accusés d’avoir permis des branchements frauduleux avec les équipements de la SBEE et d’avoir touché des commissions pour ces actes illégaux. Les techniciens de terrain sont quant à eux soupçonnés d’avoir effectué des branchements frauduleux pour le compte des meuniers.

L’affaire a éclaté suite à la dénonciation d’un meunier qui aurait été contraint par des agents de terrain de la SBEE, dont le chef électricien de la zone et le releveur de sa zone. Ce meunier a témoigné avoir versé plusieurs cautions pour régulariser une coupure de courant, mais s’est retrouvé à devoir payer des pots-de-vin mensuels pour éviter de nouvelles interruptions de service. Face à des redressements financiers excessifs, il a décidé de dénoncer les pratiques frauduleuses entourant les meuniers de la zone.


LIRE AUSSI : Bénin: l’INF lance un appel à témoignage contre un « harceleur et violeur pas comme les autres »


Dans un geste rare, la Cour a accordé la liberté provisoire à l’un des accusés, un client ayant bénéficié d’un branchement frauduleux. Son avocat a plaidé en faveur de sa libération en soulignant son ignorance de la procédure frauduleuse. Le prévenu, un ressortissant nigérian, a été redressé à hauteur de trois millions de FCFA, mais a pu bénéficier d’une libération provisoire sous caution. Le dossier a été renvoyé au 11 avril 2024 pour de nouvelles audiences.

Le président de la chambre de jugement de la CRIET a exprimé son exaspération face à la récurrence des affaires de vol d’énergie impliquant des agents de la SBEE et des meuniers. Il a ordonné un audit sur la consommation des meuniers sur tout le territoire national afin de mettre un terme à ces pratiques illégales et préjudiciables à la SBEE.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page