A LA UNEBENINSécurité

Bénin : de nouvelles mesures pour renforcer la sécurité dans le pays

Après sa visite à Karimama samedi 01 juin dernier, le ministre béninois de l’intérieur et de la sécurité publique, Alassane Seidou a annoncé les nouvelles mesures attendues pour renforcer la sécurité au Bénin notamment dans le Nord-est du pays. 

Le Bénin entend renforcer la sécurité sur toute l’étendu du territoire national notamment dans le département de l’Alibori, au Nord-est du pays. A l’occasion de la tournée gouvernementale de reddition de compte à Karimama, samed 1er juin 2024, le ministre Alassane Seidou a tenu un discours clair, mais aussi séducteur. Alassane Seidou a évoqué les nouvelles mesures sécuritaire que le gouvernement Talon entend prendre pour renforcer la sécurité d’ici 2026 au Bénin.


LIRE AISSI : Bénin : un accord de partenariat signé entre L’ASIN et l’ADD du Maroc


A ce effet, il a touché du doigt la réalité du sujet en indexant la situation sécuritaire à Karimama et environ. Pour le ministre, la sécurité est indispensable pour la commune de Karimama et ses environs.

« 𝘓𝘢 𝘴𝘦́𝘤𝘶𝘳𝘪𝘵𝘦́ 𝘦𝘴𝘵 𝘱𝘢𝘳𝘵𝘪𝘤𝘶𝘭𝘪𝘦̀𝘳𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵 𝘪𝘮𝘱𝘰𝘳𝘵𝘢𝘯𝘵𝘦 𝘱𝘰𝘶𝘳 𝘭𝘢 𝘤𝘰𝘮𝘮𝘶𝘯𝘦 𝘥𝘦 𝘒𝘢𝘳𝘪𝘮𝘢𝘮𝘢, 𝘱𝘢𝘳𝘤𝘦 𝘲𝘶𝘦 𝘒𝘢𝘳𝘪𝘮𝘢𝘮𝘢 𝘧𝘢𝘪𝘵 𝘱𝘢𝘳𝘵𝘪𝘦 𝘥𝘦𝘴 𝘤𝘰𝘮𝘮𝘶𝘯𝘦𝘴 𝘭𝘦𝘴 𝘱𝘭𝘶𝘴 𝘮𝘦𝘯𝘢𝘤𝘦́𝘦𝘴 𝘱𝘢𝘳 𝘭𝘦 𝘵𝘦𝘳𝘳𝘰𝘳𝘪𝘴𝘮𝘦. 𝘌𝘵 𝘢𝘱𝘳𝘦̀𝘴 𝘒𝘢𝘳𝘪𝘮𝘢𝘮𝘢 𝘯𝘰𝘶𝘴 𝘢𝘷𝘰𝘯𝘴 𝘔𝘢𝘵𝘦́𝘳𝘪, 𝘒𝘦́𝘳𝘰𝘶, 𝘛𝘢𝘯𝘨𝘶𝘪𝘦𝘵𝘢, 𝘊𝘰𝘣𝘭𝘺, 𝘉𝘰𝘬𝘰𝘶𝘮𝘣𝘦́ (𝘖𝘶𝘦𝘴𝘵) », a-t-il indiqué. Il faut souligner que la commune de Karimama est la zone la plus visée par des attaques terroristes.

Par ailleurs, le ministre béninois de l’intérieur et de la sécurité publique a dévoilé l’intention du gouvernement béninois à ouvrir 155 commissariats dans les 546 arrondissements du Bénin d’ici 2026.

« Nous nous sommes engagés à renforcer notre présence sur tout le territoire pour assurer une couverture sécuritaire optimale. Outre les 546 arrondissements, 5 295 villages et quartiers de ville et 77 communes payeront également 300 professionnels de la sécurité pour surveiller leurs 546 arrondissements respectifs » , a annoncé Alassane Seidou, selon Bénin Web TV.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page