A LA UNEBENINPolitique

Bénin : défections massives à l’UP le Renouveau à Porto-Novo

Au Bénin, l'Union Progressiste le Renouveau a enregistré des défections massives jeudi 27 juin 2024 à Porto-Novo, département de l'Ouémé. Plusieurs centaines de militants ont rendu leur démission au siège du parti.

L’Union Progressiste le Renouveau serait-elle en difficulté dans la 19ème circonscription électorale ? Le parti dirigé par Joseph Djogbénou a subi de nombreuses pertes avec la démission de 405 de ses militants, principalement dans le département de l’Ouémé. Ces démissions ont eu lieu au siège du parti.

De sources présentes sur les lieux, Africaho apprend que 56 des 405 militants ont officiellement déposé leurs lettres de démission. Le reste qui constitue un nombre substantiel de personnes désirant elles aussi quitter le parti ont été pour leur part, expulsées par les responsables locaux de l’UP le Renouveau.

Dans leur déclaration, les démissionnaires ont exprimé leur frustration envers le leadership actuel, déclarant que « Patrice Talon tient les grands électeurs et humilie les petits », promettant de révéler davantage de détails prochainement.


LIRE AUSSI : Fête de l’indépendance au Bénin : un nouveau plan de circulation sur le Boulevard de la Marina


Les figures de proue de ces démissions sont Romaric Soton et Marcel Bidouzo, tous deux réputés pour leur capacité de mobilisation à Porto-Novo. Leur départ marque sans doute un revers notable pour l’UPR Le Renouveau dans cette région, après des mois de tensions croissantes et de menaces de démission.

Les images capturées lors de cet événement reflètent une ambiance tendue au siège départemental du parti UPR le Renouveau. Au regard du contexte sociopolitique particulièrement sensible, Joseph Djogbénou, président du parti et les autres responsables du parti notamment dans la localité doivent dans l’impératif, trouver les formules idoines, soit pour limiter les dégâts, et surtout pour éviter que d’autres se retirent en nombre aussi grand dans la localité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page