A LA UNEBENINSociété

Bénin : Deux (02) vendeurs de produits psychotropes arrêtés à Cotonou

Deux (02) individus vendeurs de produits psychotropes ont été appréhendés par les unités spéciales de patrouille de la police Républicaine. Ceci suite à une opération inopinée dans le 11e arrondissement de Cotonou, notamment à Vodjè. Mais qu'est-ce que réellement le chanvre indien? Quelles sont les possibles conséquences sur les consommateurs de ce produit?

La chasse aux ghettomen continue dans les villes et campagnes du Bénin. C’est dans cette dynamique que deux ghettos situés dans les marécages du quartier Vodjè, dans le 11e arrondissement de la ville de Cotonou, ont reçu la visite inopinée des forces de l’ordre.

En effet, selon la police Républicaine, à l’issue de cette opération, deux (02) vendeurs de chanvre indien sont tombés dans les mailles des forces de l’ordre. Les deux individus ont tous été retrouvés sur les lieux. Par ailleurs, une quantité importante du produit psychotrope a été saisie et détruite.


LIRE AUSSI : Bénin : l’ancien maire de la commune d’Akpro-Missérété mis aux arrêts


Quid du chanvre indien ?

Le Chanvre indien (Cannabis sativa) est une sous-espèce du Cannabis sativa, une plante d’origine asiatique, de la famille des « Cannabaceae« . Considérée aussi parfois comme une simple variété botanique de cannabis, cette plante reste cependant une espèce présumée.

Les conséquences du chanvre indien sur les consommateurs

D’abord, selon le médecin direct, les effets psychiques du cannabis fumé apparaissent environ 15 à 20 minutes après son inhalation chez un consommateur occasionnel. Ces effets arrivent un peu plus tard chez un consommateur régulier. En fonction de la dose absorbée et de la tolérance du consommateur, le cannabis entraîne une augmentation du temps de réaction, une difficulté à effectuer des tâches complexes et des troubles de la coordination motrice.

A cet effet, ces conséquences sont susceptibles d’augmenter les risques associés à la conduite. D’ailleurs, la prise de cannabis potentialise les effets de l’alcool. Par son action directe sur le cerveau, le cannabis perturbe la pensée, l’humeur, et la perception. La perte de contact avec la réalité peut-être tellement forte qu’elle déclenche des « attaques de panique », c’est-à-dire un état d’angoisse très élevé, brusque mais transitoire.

Chez certaines personnes plus sensibles, une consommation importante de cannabis peut aussi engendrer une « psychose toxique »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page