A LA UNEBENINSociété

Bénin : environ 46 kilogrammes de cannabis saisis à Nikki

Au Nord du Bénin, grâce à la complicité de la douane, la police arrête un motocycliste transportant environ 46 kilogrammes de cannabis. Arrêté à Nikki, l'individu était en direction de la ville de Kalalé. 

C’est encore une traque à succès pour les Forces de Défense et de Sécurité (FDS). Pour preuve, la police Républicaine vient d’annoncer ce 18 juin 2024, l’arrestation d’un motocycliste transportant environ 46 kilogrammes de cannabis.

En effet, selon la source sécuritaire, dans la matinée du dimanche 09 juin 2024, grâce à la collaboration des fonctionnaires de Douane en poste à Nikki, un motocycliste transportant un colis suspect a été localisé puis interpellé au centre-ville de ladite localité.


LIRE AUSSI : Bénin : 43 individus arrêtés pour trafic de stupéfiants à Hêvié


« L’ouverture du colis suspecté a permis de découvrir cinquante-cinq (55) plaquettes de cannabis d’un poids total d’environ 46 kilogrammes. Interrogé, le mis en cause déclare que ledit colis dont il ignorait le contenu lui a été confié par un conducteur à destination de Kalalé », a déclaré la police.

Par ailleurs, le présumé trafiquant de drogue a été mis à la disposition de l’Office Central de Répression du trafic illicite des Drogues et des précurseurs (OCERTID) pour la poursuite de l’enquête.

Il faut noter que le Bénin devient progressivement une plaque tournante dans le réseau mondial de trafic de drogue. En juin 2021, le volume de ce commerce illicite s’élevait à 1,3 tonne au Bénin selon l’Institut d’Études de Sécurité (ISS). Les drogues illicites proviennent d’Amérique latine et du Moyen-Orient.

Bien que le gouvernement du Président Patrice Talon s’attelle à lutter contre le phénomène, il s’avère indispensable que des mesures de résiliences soient prises afin de mettre totalement fin au fléau de trafic de drogue dans le pays. Ceci permettra non seulement de garantir la sécurité des populations, mais aussi, d’éviter le pire dans les prochaines années.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page