A LA UNEBENIN

Bénin : fermeture de cabinets de soin illégaux

La Cellule de contrôle et d’inspection des structures de prestation des soins médicaux a fermé plusieurs cabinets de soin illégaux au Bénin au cours des neuf premiers mois de l’année. Certains d’entre eux étaient gérés par des individus sans formation médicale, tandis que des irrégularités ont également été relevées dans le secteur public.

Selon un rapport publié vendredi 29 septembre par la Cellule de contrôle et d’inspection des structures de prestation des soins médicaux au Bénin, plusieurs cabinets de soins médicaux illégaux ont été fermés depuis le début de l’année.

Le coordonnateur de la Cellule a indiqué que 14 de ces cabinets illégaux ont été fermés au cours des trois premiers trimestres de l’année en cours. Parmi eux, deux étaient gérés par des individus qui n’avaient aucune formation en médecine. Ces opérateurs sans qualification médicale seront poursuivis en justice pour exercice illégal de la médecine.

Outre les cabinets de soin illégaux, des irrégularités ont également été relevées dans le secteur public de la santé. Certaines consultations médicales sont effectuées par des infirmiers au lieu de médecins, et des centres de santé sont parfois laissés à la charge d’aides-soignants pendant la nuit ou le week-end. De plus, des problèmes d’insalubrité semblent réapparaître dans les établissements de santé publics.

La fermeture de cabinets de soin illégaux vise à protéger la santé et la sécurité des citoyens béninois en garantissant que seuls des professionnels qualifiés pratiquent la médecine. Ces actions de contrôle contribuent à lutter contre les pratiques médicales non autorisées et à maintenir des normes élevées dans le secteur de la santé au Bénin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page