A LA UNEBENIN

Bénin – Finances publiques: 1 856,571 milliards F CFA mobilisés à fin juin

Malgré un solde budgétaire déficitaire, le Bénin annonce avoir collecté 1 856,571 milliards de F CFA à fin juin 2023, grâce à l’augmentation des recettes fiscales et non fiscales.

Le Bénin a annoncé avoir collecté un total de 1 856,571 milliards de F CFA en recettes publiques à fin juin 2023, ce qui représente un taux de réalisation de 61,2 % par rapport à la prévision annuelle de 3 033,337 milliards de F CFA. Cette augmentation des ressources est encourageante, avec une hausse de 25,5 % par rapport à la même période en 2022 (1 418,752 milliards de F CFA mobilisés à fin juin 2022).

La performance dans la collecte des recettes est attribuée à plusieurs facteurs, notamment la politique d’élargissement de l’assiette fiscale mise en place depuis 2016 et l’amélioration de la gestion au sein des administrations financières. Les services de la Douane, du Trésor public et des Impôts ont été salués pour leur rôle essentiel dans cette collecte de ressources.

Les recettes fiscales et non fiscales collectées au profit du budget de l’État se sont élevées à 950,844 milliards de F CFA à fin juin, soit un taux de recouvrement de 51,7 % par rapport à la prévision annuelle de 1 840 milliards de F CFA. Cette performance est le résultat de mesures telles que la simplification des procédures de paiement d’impôts et taxes, la facturation électronique pour les entreprises, ainsi que la lutte contre le non-paiement ou la fraude fiscale.

Cependant, malgré cette augmentation des recettes, le solde budgétaire demeure déficitaire, bien que maîtrisé, selon la Direction générale du Budget (Dgb). Cette situation souligne l’importance continue d’améliorer l’efficacité des dépenses publiques et de maintenir la discipline budgétaire.

L’augmentation des recettes publiques au Bénin à fin juin 2023 est un signe positif de la résilience de l’économie nationale. Les mesures visant à élargir l’assiette fiscale et à renforcer la gestion des administrations financières portent leurs fruits. Cependant, le maintien d’un solde budgétaire déficitaire rappelle la nécessité de poursuivre les réformes pour assurer la stabilité financière à long terme et le développement durable du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page