A LA UNEBENINPolitique

Bénin : “Il n’y a rien de comparable à ce qui est fait jusque là”, Gaston Zossou sur la gouvernance Talon

Gaston Zossou, Directeur général de la Loterie Nationale du Bénin (LNB) et ardent soutien du pouvoir en place au Bénin a donné sur avis sur les grands faits qui ont marqué récemment l'actualité sociopolitique au Bénin. Lors d'une émission diffusée dimanche 23 juin 2024 sur la chaîne nationale, il s'est inscrit dans une posture comparative, en appréciant sur des faits techniques et précis, la gouvernance sous le président Patrice Talon et la gouvernance sous les prédécesseurs de ce dernier. 

Gaston Zossou loue la gouvernance Talon. Invité de l’émission « Focus » de la télévision nationale, il a particulièrement mis en avant la récente tournée nationale de reddition de comptes menée par l’exécutif béninois. Pour lui, cette initiative du gouvernement béninois venait à point nommé pour expliquer aux populations le niveau d’avancement des différents projets initiés depuis 2016 pour la métamorphose du pays. “Tout est bon dans le bon dosage”, a d’abord argué l’homme autrefois connu pour sa verve dans le porte-parolat au Bénin.

Et pour soutenir ses propos, Gaston Zosssou indique que “dans le fond, les populations sont les employeurs du gouvernement à travers leur civisme, leur appartenance à la communauté et à travers leurs impôts à tous sans exception”. Pour lui, “il n’y a rien d’étrange que les personnes qui ont été mandatées pour agir pour le compte de la communauté lui rendent compte”. Dans une démonstration métaphorique, il établit la nécessité et la pertinence d’une telle initiative – la tournée nationale de reddition de comptes – en utilisant l’analogie du médecin et du patient. “Cet accompagnement est quasiment psychologique. C’est comme si pour une opération quelconque, quelqu’un se faisait opérer par un médecin. S’il est en état de veille, il est bien que le médecin lui adresse la parole et lui dise le niveau d’avancement du process, lui communique le timing afin qu’il soit convié à collaborer à sa guérison”.


LIRE AUSSI : Crise Bénin-Niger : les probables conséquences de la médiation entamée par Yayi et Soglo


Gaston Zossou en “comparateur qualifié”

Selon le Directeur général de la LNB, cette initiative, constitue un acte de devoir et de bonne foi de l’exécutif béninois. C’est un pas vers une gouvernance plus transparente et responsable; ce qui d’après ses propos vise d’ailleurs à renforcer la confiance des citoyens envers les institutions publiques.

Tout est bien dans la mesure. C’est quand l’envahissement des populations est intempestif; fait à temps et à contre temps, pour des raisons dérisoires que ça pourrait être détestable.

Gaston Zossou

La tournée de reddition de comptes, une initiative du gouvernement de Patrice Talon pour rendre des comptes directement aux Béninois à travers le pays, a été saluée par Gaston Zossou comme une démonstration claire de l’engagement du président envers la transparence et la bonne gouvernance. Cette démarche permet non seulement de rendre des comptes sur les réalisations et les défis rencontrés, mais aussi d’encourager une participation active des citoyens dans les affaires publiques.

En outre, l’opposant à Boni Yayi, alors que celui-ci était encore à la tête du Bénin, a souligné que sous la direction de Patrice Talon, le Bénin a fait des progrès significatifs dans divers domaines, y compris le développement économique, les infrastructures sociocommunautaires, la promotion de l’investissement privé, etc. Il a par ailleurs insisté sur l’importance de maintenir pour la postérité cette dynamique positive afin d’assurer un avenir prometteur pour tous les Béninois.

L’analyse clairement positive de Gaston Zossou vient sans doute galvaniser la gouvernance Talon pourtant soumise à de vives critiques notamment sur le volet social. Cependant, il n’est l’ombre d’aucun doute qu’elle ne manquera le moins pas de susciter également des réactions et des débats parmi les opposants politiques et les critiques de la politique gouvernementale qui eux autres, restent encore fermes sur leur position, arguant tout le contraire de ce qu’a décrit le Directeur général de la LNB.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page