A LA UNEBENINSociété

Bénin: la HAAC outille les nouveaux promoteurs de radios sur le respect du contenu des conventions

Au Bénin, la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) a organisé les 9 et 10 octobre 2023 à Parakou, département du Borgou, un séminaire de de formation des nouveaux promoteurs et directeurs de radiodiffusions sonores sur le respect du contenu des conventions. A l’occasion, Rémi Prosper Morétti, président de l’institution a souligné l’importance de l’initiative et les résultats escomptés.

 

La Haac s’investit davantage aux côtés des promoteurs de radiodiffusions pour le respect strict des dispositions contenues dans les conventions qui autorisent ces derniers à exploiter des fréquences. En effet, dans ses prérogatives de régulation des médias, l’institution s’appuyant sur plusieurs dispositions du code de l’information et de la Communication en République du Bénin, a dépêché à Parakou, des spécialistes qui sont allés entretenir les nouveaux promoteurs de radiodiffusions à l’effet d’une observance rigoureuse des exigences fixées dans les conventions qui consacrent leur autorisation d’exploitation.

Dans son discours d’ouverture, le président de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication rappelle les dispositions de l’article 206 de la loi No 2015-07 du 20 mars 2015 portant code de l’information et de la Communication en République du Bénin, qui stipulent que « l’espace audiovisuel est ouvert à l’initiative privée  pour l’implantation et l’exploitation de station de radiodiffusions sonores et de télévisions ». S’appuyant ensuite sur les dispositions de l’article 7 de la loi No 2022-13 du 5 juillet 2022 portant loi organique sur la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication, Rémi Prosper Morétti souligne que la Haac, « gère pour le compte de l’Etat,  le spectre de fréquences de la Communication audiovisuelle » avant de faire référence à l’article 37 de la même loi qui organise d’ailleurs, l’autorisation d’installation et d’exploitation des services de communication de masse.

LIRE AUSSI: Bénin: la HAAC ouvre la deuxième session ordinaire de 2023 avec cinq grands chantiers

L’objectif du séminaire

Face à ces nouveaux promoteurs et directeurs de radiodiffusions, le président de l’institution de régulation des médias au Bénin relève la lourde mission que ces derniers ont désormais, et qui constitue de gérer des radiodiffusions sonores privées à travers les fréquences respectivement à eux accordées. Selon lui, « la finalité est donc d’accompagner (les promoteurs, ndlr) dans le respect des clauses contractuelles et de faire de leurs radios,  des radios modèles qui répondent aux besoins de nos populations,  en matière d’information,  d’éducation,  de distraction et de culture ». Au terme du séminaire qui a connu son épilogue mardi 10 septembre, Rémi Prosper Morétti estime voir ces promoteurs et directeurs de radiodiffusions, « aguerris et mieux outillés pour respecter les clauses contractuelles » de leurs différents cahiers de charges et conventions.

A noter que quatorze (14) des 28 nouvelles radiodiffusions sonores qui pu signer la convention d’exploitation avec l’institution ont pris part à cette première phase du séminaire de formation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page