A LA UNEBENINSociété

Bénin : le CTB salue l’ouverture du poste-frontière de Sègbana

Le Collectif des Confédérations des Transporteurs de Marchandises du Bénin (CTB) a exprimé sa satisfait sur l'ouverture du poste-frontière de Sègbana et a exprimé sa reconnaissance envers les présidents béninois et nigérian, à l'occasion d'une déclaration de presse ce 23 mai 2024 à Cotonou.

L’ouverture du poste-frontière de Sègbana réjouit le Collectif des Confédérations des Transporteurs de Marchandises du Bénin (CTB). Dans la soirée de ce jeudi 23 mai 2024, les responsables de cette organisation ont donné une déclaration de presse à Cotonou. Face aux hommes des médias, El Hadji Mohamed Alitonou, président du CTB, assisté du Secrétaire Général Abdoulaye Aminou, a salué cette décision et exprimé ses gratitudes au Chef d’État béninois, Patrice Talon et à son homologue nigérian, Bola Tinubu.

« C’est une grande opportunité pour nous, car entre 70% et 80% des marchandises en transit sur le Niger avaient pour destination finale, le Nigéria. Nous implorons nos Présidents de ne pas s’arrêter en si bon chemin », a-t-il déclaré.

Pour le Collectif des Confédérations des Transporteurs de Marchandises du Bénin, l’ouverture du poste-frontière de Sègbana constitue un “ouf de soulagement”. C’est d’ailleurs pourquoi, El Hadji Mohamed Alitonou et ses camarades invitent le Bénin et le Nigéria à poursuivre cette dynamique afin de nombreux autres axes soient également ouverts pour davantage faciliter la circulation des biens et des personnes entre les deux pays.


LIRE AUSSI : Frontière bénino-nigérienne : le Bénin ferme le contournement fluvial


Le fruit d’une réunion ministérielle entre le Bénin et le Nigéria

Faut-il le rappeler, l’ouverture du poste-frontière de Sègbana a été le fruit d’une réunion interministérielle de haut niveau tenue le mardi 21 mai 2024 au poste des douanes de Sègbana par des personnalités béninoises et nigériennes. Au terme de cette rencontre, les deux parties ont notamment décidé de rendre opérationnel le poste-frontière entre Segbana au Bénin, Tsamiya et Anguwar Sule Wara au Nigéria. Et pour y arriver rapidement, un comité conjoint bipartite a été créé.

Le but de cette initiative est de favoriser les échanges commerciaux entre les deux pays à travers le port de Cotonou. Lors de cette réunion, les représentants des deux pays ont également convenu de relancer la commission mixte permanente entre le Bénin et le Nigeria afin de discuter régulièrement des sujets d’intérêt commun aux deux pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page