A LA UNEBENINÉconomie

Bénin : l’INStaD donne les raisons de la cherté de certains produits alimentaires

Ces derniers jours, le Bénin a été témoin d'une augmentation significative des prix de certains produits de grande consommation, comme l'a révélé la dernière évaluation hebdomadaire de l'Institut national de la statistique et de la démographie (Instad) pour la période du 8 au 14 janvier 2024. Selon cette institution spécialisée dans les études statistiques, cette hausse des prix est en grande partie attribuée à la diminution de l'offre de ces produits sur le marché.

L’INStaD renseigne sur les raisons de la cherté de certains produits de grande consommation au Bénin. Le sucre raffiné en poudre, par exemple, a enregistré une augmentation de prix dans tous les marchés des villes visitées par les agents de l’Instad. Cette augmentation est directement liée à la baisse de l’offre de ce produit sur le marché, selon les clarifications de l’Institut, cité par Nouvelle Tribune.

Par ailleurs, l’évaluation hebdomadaire de l’Instad met en lumière l’impact de la disponibilité des produits sur les marchés, en raison de la période de récolte. Ainsi, le prix du mil a diminué dans certains marchés comme Cotonou, Porto-Novo et Natitingou, tandis qu’il est resté relativement stable dans d’autres villes telles que Parakou, Bohicon et Lokossa.

Concernant l’igname, les prix sont en hausse dans la plupart des villes visitées, à l’exception de Natitingou, où ils sont en baisse. Cette fluctuation s’explique par la période de récolte dans la région de l’Atacora et par la diminution de l’offre due à la saisonnalité, selon les observations de l’Instad.


LIRE AUSSI : Bénin: supposé détournement à l’ORTB, l’ex-directrice de Parakou plaide non coupable


Quant à l’oignon, son prix est en baisse depuis quelques jours, probablement en raison de la disponibilité accrue de ce produit en provenance du Niger via le Nigeria. Par ailleurs, l’Instad note également une baisse des prix de l’essence de contrebande, attribuée au dynamisme des circuits d’approvisionnement.

Il convient de rappeler que l’Instad avait récemment publié un bulletin trimestriel sur les statistiques du commerce extérieur pour les trois derniers mois de 2023. Ce rapport indiquait une baisse de 9,6% des exportations de marchandises du Bénin au troisième trimestre 2023 par rapport au trimestre précédent, ainsi qu’une diminution de 20,8% des importations de marchandises pour la même période.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page