A LA UNEBENINPolitique

Bénin : Patrice Talon confirme son départ en 2026 à la télévision nationale

Au Bénin, Patrice Talon, Chef de l'Etat, a donné un entretien dans la soirée du samedi 23 décembre à la télévision nationale. Plusieurs sujets d'intérêt national et même sous-régional ont ponctué les débats : la présidentielle de 2026, les demandes de l'opposition au parlement, sa posture vis-à-vis des régimes militaires dans le Sahel.

Il n’y a plus de doute ni de crainte sur le départ de Patrice Talon de la tête du Bénin en 2026. Une fois encore, le président a tranché le débat dans un entretien au cours duquel, il a notamment évoqué les “échauffements” déjà observés depuis plusieurs mois sur le landernau politique avec les appels à la candidature de son alter égo Olivier Boko. Je ne suis pas du genre à faire la promotion de ma famille, de mes amis, de mes proches en matière politique”, répond le président Talon. “Ce n’est pas mon genre. Je suis à égale distance de tout le monde. Mais il n’y aura pas de candidat au Bénin sans les partis politiques à l’avenir”, ajoute le président, alors interrogé sur la question.

“Je ne sais pas s’il est candidat”, indique le président sortant, parlant ainsi de son ami dont le nom cristallise les attentions au Bénin depuis des mois. En effet, Olivier Boko, homme d’affaires et très proche de Patrice Talon est appelé à travers l’initiative OB26, à se porter candidat à la présidentielle de 2026 au Bénin. Cette initiative portée par plusieurs courants, a déjà investi les douze départements que compte le Bénin à travers des actions à portée d’autonomisation au profit des populations, et tout particulièrement, les jeunes et les femmes.

A Tori-Bossito où les responsables sont allés entretenir les jeunes de plusieurs localités samedi 9 septembre 2023, Jean-Eudes Mitokpè, président de Objectif Bénin 2026 a évoqué la nécessité pour la jeunesse de travailler à faire de l’homme, le successeur de Patrice Talon. Pour lui, “Olivier Boko est le candidat naturel de la mouvance présidentielle”. En revanche, il invite la jeunesse à rallier les rangs du mouvement afin de positionner non seulement Olivier Boko, mais aussi de propulser l’homme d’affaires vers la victoire en 2026.

LIRE AUSSI : “Même si le parlement était à 100% démocrate, cette loi ne passerait pas”, Patrice Talon sur l’amnistie

Talon et 2026

En fin de mandat d’ici deux ans au Bénin, Patrice Talon ne compte pas rester en marge du combat politique concernant sa succession. Sur la télévision nationale, il indique qu’il est trop tôt d’en parler, et que ce sont plutôt les formations politiques actifs dans le pays qui décideront de qui sera candidat ou non. “Je serai actif pour que la suite, dans l’idéal que nous sommes en train de bâtir ensemble ; et les béninois voudront bien que le pays continue de progresser. On sera tous actifs pour que la suite se passe mieux qu’il y a aujourd’hui. Mon souhait est que le Bénin progresse, que demain soit meilleur à aujourd’hui et qu’on constate tous que le meilleur doit venir”, a-t-il confié.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page