A LA UNEBENINPolitique

Bénin : Rachidi Gbadamassi veut poursuivre le camp Madougou devant la justice

Au Bénin, l'ex-député Rachidi Gbadamassi a annoncé son intention de porter plainte dans l’affaire dite « 70 millions FCFA ». L’annonce a été faite ce mercredi 27 décembre lors du passage de l’homme politique sur l’émission « Déballage » de la WebTv Daabaaru.

Rachidi Gbadamassi a-t-il perçu 70 millions de francs CFA auprès de Reckya Madougou dans le cadre de la présidentielle de 2021 au Bénin ? L’acteur du Bloc Républicain veut porter le dossier devant la justice béninoise afin que l’opinion puisse en avoir une idée claire. En effet, reçu dans une émission sur la Web Tv Daabaaru, il a informé que dans les jours à venir, ses avocats comptent enclencher une poursuite judiciaire contre celles et ceux qui l’ont accusé à cet effet.

LIRE AUSSI : Libération de Madougou et Aïvo : les Évêques veulent “toucher le cœur” de Patrice Talon

Ce qui se dit contre Rachidi Gbadamassi

Le député de la huitième législature avait été cité lors du procès de l’opposante Reckya Madougou par Tidjani Bio Dramane, le coordonnateur de la huitième circonscription électorale des démocrates. Ce dernier, alors convoqué à la barre, a fait savoir que les députés Rachidi Gbadamassi, Nazaire Sado, Ahmed Offo Obo et Sani Mama ont rencontré à Lomé la femme politique béninoise.

Le coordonnateur insiste que ces élus qu’il a nommément cités auraient promis à l’actuelle pensionnaire de Missérété, un total de 21 députés qui seraient prêts à lui accorder leur parrainage. D’après lui, Rachidi Gbadamassi aurait joint le coordonnateur de la huitième circonscription électorale des démocrates après l’investiture de Reckya Madougou comme la candidate du parti Les Démocrates, afin de mobiliser 70 millions pour les parrainages.

En réaction aux déclarations de l’accusé à la barre, le député avait apporté un démenti sans toutefois aller dans les détails. «  Ceux qui pensent que je vais étaler mes stratégies juridiques sur les réseaux sociaux se trompent largement. Je sais où et quand exploiter mes arguments juridiques », avait déclaré Rachidi Gbadamassi il y a quelques années.

LIRE AUSSI : Bénin: Théodore Holo indique la voie pour la libération de Reckya Madougou et Joël Aïvo

La réaction d’un autre député cité

A l’époque, un autre député cité pour avoir reçu cette somme de la part de l’opposante béninoise – en dehors de Rachidi Gbadamassi – s’est également défendu de la présente accusation. Du moins, l’un d’eux en la personne de Nazaire Sado, lui aussi membre de la 8ème législature à l’Assemblée Nationale a expressément indiqué qu’il ne se reconnaissait pas à travers ces accusations. Il a rejeté cette accusation et a d’ailleurs notifié qu’il a rencontré Madougou une seule fois à Cotonou et non à Lomé.

2 commentaires

  1. Qu’il essaye, c’est depuis plus de 3 ans que MADOUGOU l’a accusé et pourquoi c’est maintenant. D’autres n’ont rien à faire. Il sera après cette plainte l’homme le plus détesté de tout le Nlrd du Bénin….

    1. Je crois que effectivement on doit se poser cette question puisque depuis que cette affaire a commencé il aurait deja soulevé le problème pour démentir. Mais pourquoi c’est aujourd’hui il s’élève ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page