A LA UNEBENIN

Bénin: un ambulancier poursuivi en justice

Un ambulancier est actuellement au centre d’une affaire tragique qui a coûté la vie à une patiente lors de son transfert vers le Centre national hospitalier Hubert Koutoukou Maga (CNHU-HKM) de Cotonou. Accusé d’homicide involontaire, il comparaît devant la justice après un incident sur la route.

Un drame a secoué le tribunal d’Abomey-Calavi le jeudi 12 octobre 2023, lorsque l’ambulancier, dont l’identité n’a pas été révélée, a été traduit en justice pour homicide involontaire. Le tragique incident est survenu lors du transfert d’une patiente du CNHU-HKM vers Cotonou.

La défunte avait été admise dans un hôpital privé à Akassato, dans la commune d’Abomey-Calavi, en juin dernier. Alors que son état de santé se détériorait, il a été décidé de la transférer en urgence au CNHU-HKM de Cotonou. Un véhicule d’urgence de l’hôpital privé a été mobilisé pour assurer le transfert.

Cependant, en cours de route, l’ambulance a connu une panne sèche au niveau du carrefour IITA. Cette interruption inattendue a eu des conséquences tragiques, car la patiente est décédée pendant l’arrêt de l’ambulance. Les parents de la défunte ont immédiatement accusé l’ambulancier d’être responsable du décès de leur proche.

Lors de son comparution devant le tribunal, l’accusé a fermement nié toute responsabilité dans la mort de la patiente. Il a expliqué qu’il avait averti les parents de la défunte qu’il manquait de carburant pour poursuivre le trajet. Il leur aurait demandé de l’argent pour faire le plein du véhicule. Cependant, ces déclarations ont été catégoriquement rejetées par les parents de la patiente, créant ainsi un conflit de témoignages au tribunal.

Le juge a décidé de suspendre le procès, qui reprendra le 2 novembre 2023. Lors de cette audience, les responsables de l’hôpital privé d’où provenait la patiente seront appelés à témoigner, ce qui devrait apporter de nouveaux éclaircissements à cette tragédie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page