A LA UNEBENINSociété

Bénin : un revendeur grugé à hauteur de 15 millions FCFA par de faux marabouts à Pèrèrè

Au Bénin, la police républicaine à travers une publication en date du mercredi 17 janvier 2024, a fait savoir que de faux marabouts se sont évaporés dans la nature, après avoir grugé un revendeur à hauteur de quinze millions de francs CFA, suite à des promesses de multiplication magique d’argent.

Malgré la rigueur manifeste affichée par les autorités béninoises pour dissuader l’escroquerie de toute nature, nombre de citoyens continuent de s’illustrer dans des actes répréhensibles. Á Sonon, arrondissement de Guinagourou, commune de Pèrèrè, un groupe d’individus mal intentionnés se faisant passer pour des naturothérapeutes a encore opéré avec la prétention de guérir plusieurs maladies à partir des feuilles, rapportent plusieurs médias locaux.

Au cours de leur séjour, ils ont réussi à convaincre les autochtones de leur capacité à apporter à ces derniers de multiples solutions à leurs problèmes. Et dans la foulée, ils ont ciblé un revendeur prospère de la localité à qui ils ont promis la multiplication magique de billets de banque. Naïvement, ce dernier s’est jeté dans leur filet, grâce à l’intervention  d’un instituteur communautaire qu’ils sont allés solliciter pour briser la barrière de langue entre eux et leur client.  C’est alors qu’ils ont réussi à faire déplacer le commerçant vers un couvent à Bohicon dans le département du Zou.


LIRE AUSSI : Bénin : les étudiants arrêtés dans les violences de 2021 écrivent à Patrice Talon


Certains d’avoir rassuré leur victime, ils “l’achèvent” avec quelques  »démonstrations spectaculaires », lui donnant la preuve qu’ils sont en mesure de faire de lui l’homme le plus riche de sa localité. C’est ainsi que le revendeur s’est jeté dans la gueule du loup, en leur versant un montant global de quinze millions six cent quarante mille francs CFA. Et c’est là, qu’ils se sont évaporés dans la nature, laissant le commerçant sans nouvelles.

Informée, la police a aussitôt ouvert une enquête afin de situer les responsables. Une publication de la police républicaine, en date du 17 janvier renseigne par ailleurs que seul l’instituteur communautaire a été identifié et interpellé. « Seul l’interprète a été retrouvé et fait en ce moment l’objet d’une procédure », informe la police qui poursuit ses investigations pour retrouver ce groupe de hors-la-loi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page