Non classé

Bénin : Wilfried L. Houngbédji clarifie les mobiles de la délocalisation du marché Dantokpa

Ce vendredi 28 juin 2024, le Secrétaire Général Adjoint du gouvernement béninois était face à la presse. Wilfried L. Houngbédji a apporté des clarifications sur les motifs de la délocalisation du marché de référence de Cotonou, Dantokpa.

Porte-parole et Secrétaire Général Adjoint du gouvernement béninois, Wilfried L. Houngbédji a édifié l’opinion publique sur les raisons de la délocalisation du plus grand marché de la sous-région. Il s’agit du marché de Dantokpa qui va bientôt disparaître de son lieu bien connu. Face à la presse ce vendredi 28 juin 2024, au siège de l’Economiste à Cotonou, le porte-parole du gouvernement a évoqué plusieurs motifs.

En effet, selon Wilfried Houngbédji, il ya 05 au moins (depuis 2018) qu’une idée a été mise sur la table de ce que le marché Dantokpa devra être déplacé. Dans cette perspective, les travaux de réalisation des marchés modernes urbains ont commencé et le marché de gros à Calavi sans oublier la gallérie marchande au bord du stade Général Mathieu Kérékou.


LIRE AUSSI : Concours de recrutement au profit de la Police municipale au Bénin : la liste des candidats admissibles disponible


Pour ce faire, explique t-il, « le Chef de l’Etat a rencontré nos mamans, nos sœurs, nos femmes qui vendent dans le marché pour leur expliquer qu’on ne les déplaceraient pas avant d’avoir construit  les  nouveaux marchés. Je crois que ce jour là toutes les mamans, toutes les femmes qui étaient là avaient compris la pertinence de ce que le Chef de l’Etat expliquait ».

Les raisons majeures de la délocalisation du marché Dantokpa

Par ailleurs, vu le mode de structuration révolu du marché Dantokpa, il est souvent difficile de circuler librement au sein du  marché. En cas d’urgence, difficile et compliqué pour les forces de l’ordre d’y intervenir à temps. Il en est de même pour les sapeurs pompiers en cas d’incendie dans le marché.

« Vous savez, quand il y a eu des incendies dans ce marché, au regard de la façon d’ont il est construit, il est pratiquement impossible d’intervenir à temps pour empêcher l’incendie», a confié Wilfried L. Houngbédji.  Par contre, le Secrétaire Général Adjoint du gouvernement, a également fait comprendre que les nouveaux marchés modernes sont érigés pour pallier à ces éventuelles situations.

Les marchés modernes pour changer la donne

« Les marchés modernes que nous faisons, avec toutes les commodités c’est aussi un secours pour mettre nos mamans à l’abris de ces situations qui pourraient arriver », a t-il indiqué.

Il faut rappeler qu’en dehors des neuf (09) marchés modernes construit uniquement pour la ville de Cotonou, en remplacement du plus grand marché d’Afrique de l’Ouest, figurent également le boulevard marchand situé au bord du stade Général Mathieu Kérékou, et le marché de gros de Calavi. Ces détails du gouvernement béninois vient dissiper l’inquiétude des commerçants et commerçantes sur l’acquisition des places.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page