A LA UNEAFRIQUE

Burkina Faso : au moins 40 civils tués dans l’attaque terroriste contre Djibo

Dans un communiqué, le Bureau des droits de l’Homme de l’Organisation des Nations Unies (ONU), a annoncé un bilan de 40 morts dans les attaques coordonnées des terroristes contre la ville de Djibo, dans le nord du Burkina Faso, le dimanche 26 novembre 2023.

« Un grand nombre de combattants de Jamāʿat nuṣrat al-islām wal-muslimīn (JNIM) (le Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans (GSIM) ont attaqué une base militaire, des maisons et des camps de personnes déplacées dans la ville de Djibo, dans la région du Sahel, tuant au moins 40 civils et en blessant plus de 42. Ils ont également mis le feu à trois sites de déplacés et à 20 magasins », a écrit le porte-parole du Bureau des droits de l’homme de l’ONU, Seif Magango.

« Nous sommes consternés », a-t-il lancé expliquant que les attaques contre les civils sont « inexcusables et doivent cesser », et que les auteurs doivent être tenus responsables après des enquêtes « approfondies, impartiales et indépendantes » menées par les autorités.

La contre-offensive des Forces de Défense et de sécurité (FDS) du Burkina Faso, a fait au moins 400 morts dans le rang des terroristes. Des opérations de ratissages sont en cours pour traquer des terroristes en fuite.

Le Burkina Faso fait face à une montée d’attaques terroristes depuis plus d’une décennie. L’Etat qui consent plusieurs efforts, entend éradiquer le terrorisme avec la détermination de l’armée nationale qu’il équipe vaille que vaille.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page