A LA UNEAFRIQUE

Burkina Faso: violents combats entre l’armée et des terroristes dans l’est du pays

Le 11 octobre 2023, la région de l’est du Burkina Faso a été le théâtre de violents combats entre un groupe armé et les forces régulières. L’attaque, survenue à Yamba, a entraîné un bilan humain tragique.

Au Burkina Faso, une nouvelle tragédie a secoué la région de l’est du pays, précisément à Yamba, située à une trentaine de kilomètres au nord de Fada-Ngourma. Le 11 octobre 2023, tôt le matin, un groupe armé a lancé une offensive contre un camp en périphérie du village, où étaient stationnées une unité de la police nationale et des Volontaires pour la défense de la patrie (VDP).

Selon les témoignages recueillis sur place, l’attaque et la riposte qui s’en est suivie ont été d’une violence inouïe. Les forces régulières ont été contraintes de quitter leur base, se repliant dans le village de Yamba, laissant temporairement le contrôle du camp aux assaillants.

Dans une deuxième phase de l’opération, l’armée burkinabè a riposté par des tirs aériens, réussissant à repousser les terroristes. Cependant, ces derniers, dans leur fuite, auraient emporté avec eux des armes et du matériel appartenant aux unités mobiles d’intervention de la police burkinabè.

Le bilan humain de cette attaque demeure difficile à établir avec précision, mais il est d’ores et déjà déchirant. On estime que le nombre de victimes du côté des forces régulières s’élève à au moins 20 morts. De plus, des témoins rapportent que des habitants de Yamba ont également été touchés, victimes de balles perdues.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page