A LA UNEBENINSociété

Campagne agricole 2024-2025 au Bénin : l’Etat prend une batterie de mesures en faveur des producteurs

Lors de sa session du mercredi 17 avril 2024, le gouvernement béninois dirigé par le président Patrice Talon a pris des mesures visant à soutenir la campagne agricole 2024-2025.

Patrice Talon et son gouvernement prennent des mesures en faveur des producteurs, et ce, pour le compte de la campagne agricole 2024-2025. Selon le compte rendu du conseil des ministres tenu ce mercredi 17 avril 2024, les prix des engrais sur le marché international ont connu une hausse significative, au cours des trois dernières années au Bénin. Et la raison évoquée renvoie notamment aux effets économiques post-COVID-19 et le conflit russo-ukrainien.

Pour atténuer cette hausse des prix et soutenir les producteurs, l’État et les acteurs privés de la filière coton ont mobilisé des subventions lors des campagnes 2022-2023 et 2023-2024, pour un montant total d’environ 85 milliards de FCFA.

Grâce à ces subventions, le prix des engrais pour les producteurs est resté abordable, s’élevant à 280 FCFA par kilogramme, soit 14 000 FCFA le sac de 50 kg, au cours des campagnes agricoles concernées.


LIRE AUSSI : Bénin : l’exécutif invite le parlement à autoriser la création de l’autorité du Bassin de Mono


Cependant, les prix des engrais demeurent élevés sur le marché international, ce qui rendrait leur acquisition à leur valeur réelle inaccessible pour la majorité des producteurs lors de la campagne agricole 2024-2025. Cette situation pourrait avoir de graves conséquences sur la production et menacer la sécurité alimentaire nationale.

Ainsi, pour garantir le succès de la prochaine campagne agricole, le gouvernement a décidé de reconduire son soutien aux agriculteurs. Dans cette optique, le Conseil a autorisé la mise en place d’une subvention d’État pour soutenir le prix de vente des engrais, d’un montant total de 24 400 000 000 FCFA.

Cette décision vise à assurer la disponibilité et l’accessibilité des engrais aux producteurs, contribuant ainsi à renforcer la production agricole et à préserver la sécurité alimentaire du pays.

Sur cette base, les engrais seront cédés respectivement comme suit:

engrais NPK toutes catégories à 340 FCFA le kg, soit 17.000 FCFA le sac de 50 kg au lieu de 24.000 FCFA;

– engrais UREE à 300 FCFA/kg, soit 15.000 FCFA le sac de 50 kg au lieu de 19.500 FCFA;

engrais SSP à 280 FCFA/kg, soit 14.000 FCFA le sac de 50 kg;

engrais KCI à 280 FCFA/kg, soit 14.000 FCFA le sac de 50 kg.

Le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche veillera, en relation avec les différents acteurs, à la bonne application de ces mesures ainsi qu’à la disponibilité des engrais dans toutes les communes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page