A LA UNEAFRIQUEPolitique

Centrafrique: François Bozizé et des chefs rebelles condamnés à perpétuité

L’ex-président centrafricain François Bozizé et plusieurs chefs rebelles ont été condamnés aux travaux forcés à perpétuité, pour l’offensive armée menée lors de l’élection présidentielle de décembre 2020. Le verdict a été prononcé en l’absence de ces derniers.

 

Les personnalités désignées comme auteurs de l’offensive armée enregistrée en Centrafrique lors du déroulement de l’élection présidentielle de décembre 2020 sont condamnées aux travaux forcés à perpétuité. 23 au total, on retrouve non seulement des chefs rebelles, mais aussi l’ex-Chef d’Etat François Bozizé et plusieurs de ses proches. Ses enfants Jean-Francis et Aimé-Vincent Bozizé dit « papy », les chefs des principaux groupes rebelles de Centrafrique – Nourredin Adam, Ali Darassa, Mohamed Al-Khatim, Abakar Sabone ou Sambe Bobo – sont concernés par le verdict rendu ce 21 septembre 2023 par la cour d’appel de Bangui.

LIRE AUSSI: Niger: plusieurs proches collaborateurs de Bazoum arrêtés, la traque s’intensifie

Absents du territoire centrafricain, l’ex-président, ses fils et les chefs rebelles conernés par cette lourde condamnation ont été jugés par contumace. Sept (07) d’accusation comme atteinte à la sûreté intérieure, association de malfaiteurs, rébellion et complot ont été retenus contre ces 23 personnalités. François Bozizé lui, vit en exil en Guinée-Bissau, rapporte RFI.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page