A LA UNEBENINÉconomie

Conférence ministérielle de l’OMC aux Emirats arabes unis : le Bénin plaide pour les producteurs de coton

La 13e Conférence ministérielle de l'Organisation mondiale du Commerce (OMC), qui s'est ouverte le 16 février à Abou Dhabi, a été le théâtre de plaidoyers en faveur des producteurs de coton, notamment portés par la ministre de l’Industrie et du Commerce du Bénin, Shadiya Alimatou Assouman.

Le Bénin défend la cause des producteurs de coton à l’occasion de la 13e Conférence ministérielle de l’Organisation mondiale du Commerce (Omc), ouverte lundi 16 février dernier, à Abou Dhabi, capitale des Emirats arabes unis. Au cours des débats qui ont connu la participation de personnalités influentes venues des quatre coins du monde, Shadiya Alimatou Assouman, la ministre béninois de l’industrie et du commerce, a souligné les défis persistants auxquels sont confrontés les petits producteurs de coton, en particulier en l’absence de résultats concrets concernant le soutien interne au cours des deux dernières décennies. Elle a exprimé à cet effet,  le désir légitime des producteurs de vendre leur coton à des prix équitables sur le marché international, afin de garantir des conditions de vie dignes.

Le Bénin, aux côtés du Burkina Faso, du Tchad et du Mali, membres du Coton-4, a plaidé pour un soutien international à leur projet de décision ministérielle sur le coton, rapporte La Nation. Leur proposition vise à renforcer le partenariat entre l’OMC et la FIFA, avec un accent particulier sur les initiatives nationales d’industrialisation, telles que la zone économique spéciale de Glo-Djigbé (Gdiz) au Bénin.


LIRE AUSSI : Indice de transparence des dépenses fiscales: le Bénin, 1ᵉʳ au classement sur l’Afrique


Le 24 février, lors d’une réunion de haut niveau, Ngozi Okonjo-Iweala, directrice générale de l’OMC, et Gianni Infantino, président de la FIFA, ont dévoilé le « Partenariat pour le Coton ». Ce partenariat a pour objectif de renforcer la collaboration entre l’OMC et la FIFA pour soutenir les pays africains dans leur participation aux chaînes de valeur du coton. Shadiya Alimatou Assouman a également plaidé pour des investissements accrus du secteur public et privé dans le coton africain.

La ministre a réussi à positionner le Bénin en tant qu’hôte de la Journée mondiale du coton en 2024 grâce à ses efforts de lobbying au sein de cette conférence ministérielle. La production mondiale de coton étant cruciale pour la croissance économique, la question du soutien aux producteurs africains de coton a été au cœur des discussions à cette conférence ministérielle de l’OMC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page