A LA UNEAFRIQUE

Côte d’Ivoire : 13 personnes écopent la peine maximale dans une affaire de cocaïne

Au Pôle pénal économique d’Abidjan ce mardi 7 mai 2024, 13 personnes inculpées dans l'affaire de trafic de cocaïne ont été condamnées à 10 ans de prison ferme, la peine maximale prévue par la législation ivoirienne dans ce domaine. En plus, les accusés sont condamnées à verser une amende de 60 milliards FCFA au trésor public ivoirien. 

Après trois mois de comparution dans une affaire de trafic de cocaïne pleine de péripéties, la justice ivoirienne a tranché ce mardi 7 mai 2024. 13 personnes dont le narcotrafiquant espagnol Miguel Devesa, et le Colombien Gustavo Valencia Sepulveda, ont été tous condamnés à 10 ans d’emprisonnement. En effet, ils doivent payer une amende de 60 milliards FCFA à l’Etat de Côte d’Ivoire.

Les condamnant à 10 ans de prison, la justice ivoirienne notamment le Pôle pénal économique d’Abidjan les accuse “de trafic international de drogue et association de malfaiteurs”. En effet, dans la bande des accusés condamnés, figurent des personnalités publiques ivoiriennes de San Pedro.


LIRE AUSSI : Lutte contre la cybercriminalité au Bénin : 08 individus interpellés à Glazoué


Il s’agit de César Ouattara, un membre du Conseil régional, Guy Serge Leïla Kouassi, le commandant de la base navale de San Pedro, et le commissaire Dosso Karamoko. Ils sont considérés comme des acteurs influents dans cette affaire rocambolesque de trafic international de cocaïne.

«L’homme d’affaires franco-ivoirien d’origine libanaise, Hussein Taan, propriétaire du restaurant Pasta e Pizza, ainsi que le cuisinier de ce restaurant, Bartolo Priolo, ont reçu la même sanction», selon la radio France internationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page