A LA UNEAFRIQUE

Côte d’Ivoire : un policier vend son arme de service pour 40 000 Francs CFA

Un policier en service à la Brigade spéciale de protection des personnalités (BSP) se retrouve au cœur d’un scandale après avoir vendu son pistolet de service de marque SIG SAUER à un syndicaliste en échange de 40 000 francs CFA. L’incident a conduit à sa détention, dévoilant ainsi des questions sur la sécurité des armes de la police en Côte d’Ivoire.

L’actualité policière en Côte d’Ivoire a été secouée par un événement choquant qui a conduit à la détention du Sergent-chef de police B.G.N. Le 26 septembre 2023, ce policier a été placé en détention disciplinaire à l’École de Police d’Abidjan. La raison de cette détention a été sa décision de vendre son pistolet de service, un modèle SIG SAUER, à un syndicaliste nommé B. Yssouf, en échange de la somme de 40 000 francs CFA.

L’affaire a éclaté lorsque B. Yssouf a été arrêté à proximité de l’antenne des impôts, non loin de la station Lubafrique à Yopougon Niangon Nord. La découverte d’une arme en sa possession a immédiatement soulevé des questions sur l’origine de cette arme à feu. Interrogé par les autorités, B. Yssouf a rapidement identifié le Sergent-chef de police B.G.N. comme la personne qui lui avait vendu l’arme.

Face à ces révélations, le flic n’a pas nié sa participation à cette transaction inappropriée. L’incident a créé un scandale au sein de la police ivoirienne, remettant en question la sécurité des armes de service et soulignant la nécessité de mesures plus strictes pour éviter de tels incidents.

Le syndicaliste B. Yssouf, ainsi que le pistolet SIG SAUER ayant fait l’objet de la transaction, ont été remis à la Direction de la Police Criminelle (DPC) pour mener une enquête plus approfondie et établir tous les détails de cette affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page