A LA UNEBENINSociété

Découverte d’un corps sans vie : un homme d’affaires et 02 individus arrêtés à Djacotomey

Au Bénin, une affaire de découverte du corps sans vie d’un quinquagénaire dans une brousse de Djacotomey secoue tout le département du Couffo. Dans cette affaire, un richissime homme d'affaires, un charlatan et un autre individu de la localité ont été arrêtés puis placés en garde à vue.

Disparu depuis dimanche 09 juin 2024, le corps sans vie du quinquagénaire a été retrouvé plus tard, quelques jours après. Le corps a été découvert en putréfaction dans une brousse de Djacotomey dans le département du Couffo. « Selon les informations de plusieurs sources, la victime se serait rendue chez l’homme d’affaire avant le constat de sa disparition et la découverte de son corps sans vie dans une brousse », a indiqué Bénin Web TV.


LIRE AUSSI : Bénin : 05 présumés cybercriminels dont une femme arrêtés à Godomey


Après une série d’enquêtes des Forces de l’ordre et de sécurité du commissariat de Gohomè, un homme d’affaires de la localité, un charlatan et un autre individu sont tombés dans les mailles de la police. Auditionné pendant plusieurs heures à cet effet, le riche homme d’affaires a été placé en garde à vue sous le contrôle de la police judiciaire du commissariat de Gohomè.

La version des faits

Selon notre source d’information, « le riche homme d’affaires, promoteur d’un hôtel très connu dans le Couffo, aurait organisé, à son domicile, une cérémonie rituelle à laquelle la victime et son maître charlatan, surnommé Assouka, auraient pris part ». C’est depuis ce temps que, « la victime âgée d’environ cinquante ans, est portée disparue, précisément depuis le dimanche 9 juin. Peu après, elle a été retrouvée sans vie dans la brousse, dans un état de putréfaction avancé ».

Par ailleurs, le constat fait après la découverte du corps est épouvantable. Car le corps était privé de certains organes notamment le poumon et les parties intimes. Il faut rappeler que cette funèbre scène intervient pratiquement quatre (04) mois après l’arrestation de deux (02) individus auteurs de tuerie d’un homme et de trafic d’organes humains à Glo-Djigbé, au Sud du Bénin.

Le 19 février à Glo-Djigbé

En plein acheminement vers une destination inconnue, les unités spéciales de patrouille du commissariat de l’arrondissement de Glo-Djigbé interceptent un véhicule. C’était dans la nuit du dimanche 18 au lundi 19 février 2024. La fouille du véhicule avait conduit à une découverte terrible et macabre :  « une glacière contenant un cœur humain baignant dans le sang ».

Après avoir approfondi la fouille, les forces de l’ordre et de sécurité avaient découvert « un sachet contenant une (01) tête humaine, deux (02) poignets et un (01) appareil génital masculin, fraîchement coupés ».
Face à cette recrudescence de tueries et de trafic d’organes humains, le gouvernement béninois a levé le ton. Pour preuve la traque des individus criminels et malintentionnés sévit désormais dans tous les coins des 12 départements du pays.

Il s’agit notamment de la lutte contre la prolifération des ghetto, la lutte contre la cybercriminalité, et la lutte contre le trafic des produits psychotropes. L’Etat béninois et les autorités policières en particulier en ont fait une priorité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page