A LA UNEBENINSociété

Détournement à l’AGETIP-Bénin : la CRIET refuse la liberté provisoire pour Raymond Adékambi

La Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET) a rejeté la demande de remise en liberté provisoire de Raymond Adékambi, président directeur général de l'Agence d'exécution des travaux d'intérêts publics au Bénin (AGETIP-Bénin). Cette décision a été rendue lors de l'audience correctionnelle du lundi 10 juin 2024, où la requête des avocats du prévenu a été jugée irrecevable.

Raymond Adékambi reste en détention dans l’affaire « détournement de 1,5 Milliard à l’AGETIP ». Son attente se prolonge alors qu’il espérait pouvoir comparaître libre devant la juridiction spéciale pour la suite de l’affaire. Le dossier a été renvoyé au 8 juillet prochain pour continuation, après le rejet de la demande de mise en liberté provisoire.

Dans cette affaire de détournement présumé de plus d’un milliard de FCFA, le PDG de l’AGETIP-Bénin est poursuivi pour « abus de biens sociaux et blanchiment de capitaux ». Il est accusé d’avoir décaissé environ 1,6 milliard FCFA sans que les projets auxquels les fonds sont alloués n’aient démarré.


LIRE AUSSI : Bénin : le Président de la CASB, plaide pour la levée des sanctions sur les responsables de la FRMP


Lors de son passage devant la cour le 12 février 2024, Raymond Adékambi a affirmé que les fonds en question ont été légitimement utilisés au profit de la société et qu’il n’a pas détourné ces fonds à des fins personnelles. Il est important de noter que le PDG n’est pas le seul détenu dans cette affaire, un jeune entrepreneur étant également poursuivi pour complicité d’abus de biens sociaux et complicité de blanchiment de capitaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page