A LA UNEAFRIQUEPolitique

Gabon: Ali Bongo annonce sa candidature pour un troisième mandat

Le président Ali Bongo a annoncé sa candidature à l’élection présidntielle du 26 août prochain au Gabon en vue d’un troisième mandat. L’annonce a été faite ce dimanche 9 juillet 2023 lors d’un déplacement à Nkoku, près de la capitale, Libreville.

 

« J’annonce officiellement aujourd’hui, je suis candidat », a déclaré Ali Bongo dimanche à Nkoku. Face aux travailleurs de la zone économique spéciale de Nkok, à une vingtaine de kilomètres de Libreville, la capitale du Gabon, le président au terme de son second mandat a mis fin au suspens. Car nombreux étaient-ils, les gabonaises et gabonais qui atendaient d’etre situés sur la question.

Dans son discours, le Chef de l’Etat gabonnais a évoqué les raisons qui fondent son ambition de candidater à sa propore succession. « Candidat pour poursuivre le travail. Candidat pour amener le Gabon plus loin, beaucoup plus loin. Candidat pour gagner la bataille économique. Candidat pour gagner la bataille du travail. Candidat pour gagner la bataille du changement », a-t-il souligné. Selon les médias, la candidature ainsi annoncée sera entérinée lundi 10 juillet 2023 par le Parti Démocratique du Gabon (PDG). Le président sera ensuite, investi pourn défendre les couleurs de sa formation politique.

LIRE AUSSI: Sommet UEMOA – CEDEAO: 02 principaux sujets au coeur des échanges entre Chefs d’Etat

L’opposition en rang dispersé

L’opposition quant à elle, continue d’évoluer en procède en ordre très dispersé. Car, selon nos informations, une vingtaine de personnalités ont déjà annoncé leur intention de s’opposer à Ali Bongo. Ce dernier ayant déjà donné des signes de sa prochaine victoire n’aura donc pas du mal à les battre dans les urnes, si les acteurs qui composent cette opposition ne se mettent pas ensemble. Ali Bongo l’a d’ailleurs martelé dans son discours. « Je sais qu’ensemble, ensemble, tous ensembles, unis par la volonté de Dieu, nous gagnerons », s’est-il rassuré.

La campagne officielle pour le scrutin se déroulera du 11 août au 25 août à minuit, mais la plupart des candidats font campagne dans tout le pays depuis un an, le président Bongo a initié de son côté une « tournée républicaine » intensive de promesses de dons ces derniers mois. Une tournée condamnée par l’oppsotion qui voit plutot une « pré-campagne » financée par l’État.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page