A LA UNEAFRIQUE

Guinée Conakry : 15 ans de réclusion criminelle requis contre Toumba

Le procès relatif au massacre du 28 septembre en Guinée Conakry, impliquant l'ancien président Dadis Camara, touche à sa fin. Les plaidoiries ainsi que les réquisitions sont terminées et il ne reste qu'aux juges de rendre le verdict final. Une lourde réquisition a été prononcée contre Aboubacar Sidiki Diakité alias "TOUMBA"  par le procureur Alghassimou Diallo.

En Guinée Conakry, le procès du 28 septembre tend progressivement à sa fin. Les plaidoiries ont laissé place aux réquisitions, et le procureur général, Alghassimou Diallo ne fait « cadeau » à aucun accusé.

Il a en effet, requis 15 ans de réclusion criminelle contre Aboubacar Sidiki Diakité alias « Toumba » pour « crimes contre l’humanité par meurtre, assassinat, torture, séquestration, viol et responsabilité de supérieur hiérarchique ». Il faut rappeler que Toumba fut l’aide de camp et chef de la garde présidentielle de Moussa Dadis Camara, président de la République au moment des faits.

En attendant le verdict décisif, Toumba Diakité devra continuer à garder espoir, contrairement à son ancien « patron » Moussa Dadis Camara qui risque la peine maximale. En effet, l’ancien Chef d’État a écopé la réquisition la plus lourde dans cette affaire. Le procureur a requis la réclusion à perpétuité contre lui pour les mêmes faits.


LIRE AUSSI : Guinée : la junte sous la pression des forces vives pour un retour à l’ordre constitutionnel avant la fin de l’année


Par ailleurs, les militaires Ibrahima Camara (Kalonzo) et Paul Mansa Guilavogui risquent également 15 ans de prison ferme. En ce qui concerne Cécé Raphaël Haba, un des gardes du corps d’Aboubacar Sidiki Diakité, il encourt une peine de 14 ans de réclusion criminelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page