A LA UNEAFRIQUEPolitique

Ibrahim Traoré accuse le Bénin et la Côte d’Ivoire de vouloir déstabiliser le Burkina Faso

Ce jeudi 11 juillet 2024, le capitaine Ibrahim Traoré, président de la transition au Burkina Faso, a lancé de graves accusations contre les dirigeants du Bénin et de la Côte d'Ivoire lors d'une déclaration destinée aux Burkinabè. Il a affirmé que les dirigeants favorisaient des activités terroristes sur leurs territoires, dans le but de déstabiliser le Burkina Faso.

Le Bénin et la Côte d’Ivoire abritent sur leur territoire des bases militaires françaises dans lesquelles, des terroristes sont formés pour aller déstabiliser le Burkina Faso. C’est la substance des propos tenus ce jeudi par le président de la transition burkinabè. En effet, face à de nombreux citoyens, Ibrahim Traoré a clairement orienté des accusations entre les dirigeants ivoiriens et béninois.

Dans son intervention, le capitaine Traoré a dénoncé ce qu’il considère comme une complicité de la Côte d’Ivoire et du Bénin avec des groupes terroristes. Selon lui, ces pays abriteraient des bases militaires françaises dont le but serait de nuire au Burkina Faso. Cette déclaration renforce les accusations portées par le Niger, qui a récemment maintenu un blocus de sa frontière avec le Bénin en raison de préoccupations sécuritaires, accusant également le Bénin de complicité avec la France pour déstabiliser le pays.

Les accusations d’Ibrahim Traoré s’inscrivent dans un contexte de tensions croissantes entre les États de la sous-région touchés par le terrorisme. Elles mettent en lumière les difficultés croissantes de coopération entre ces nations, en pleine crise sécuritaire. Le Burkina Faso et le Niger semblent partager des préoccupations similaires quant à la présence de bases militaires étrangères dans leur voisinage, ce qui pourrait exacerber les conflits régionaux.


LIRE AUSSI : Supposées bases militaires étrangères au Bénin: les clarifications du gouvernement pour clore le débat


Personne ne viendra nous dire qu’au Bénin il n’y a pas de base française dirigée contre nous. Nous avons les preuves sous la main de bases importantes, nul ne peut le contester. Je les mets au défi.

Ibrahim Traoré

Dans ses propos, le président de la transition a meme donné des précisions sur la situation géographique de ces bases militaires françaises. Il a notamment affirmé l’existence présumée de deux bases militaires françaises sur le territoire béninois, situées à Kandi et près de Porga. Selon ses déclarations, ces installations disposeraient de pistes d’atterrissage réaménagées dépassant 3000 mètres de long, permettant des opérations aériennes régulières. Ibrahim Traoré soutient même des preuves des faits qu’il évoque.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page