A LA UNEClimatEnvironnement

La Côte d’Ivoire lance une Commission nationale de lutte contre les changements climatiques

Le gouvernement ivoirien a pris une mesure décisive dans la lutte contre les changements climatiques en créant la Commission nationale de lutte contre les changements climatiques (CNLCC). Cette initiative, annoncée lors du conseil des ministres du mercredi 26 juin 2024, vise à renforcer la gouvernance climatique et à coordonner efficacement les actions nationales en accord avec les engagements pris dans le cadre de l'accord de Paris.

L’exécutif ivoirien veut davantage faire face aux changements climatiques qui sévissent sur son territoire. Le mercredi 26 juin 2024, le Conseil des ministres a décidé la création d’une Commission nationale de lutte contre les changements climatiques (CNLCC) pour l’amélioration de la gouvernance climatique. Selon le compte rendu consulté par Africaho, la présente commission ainsi instituée supervisera toutes les initiatives visant à atténuer les effets des changements climatiques en Côte d’Ivoire, englobant les secteurs public, privé, financier et les organisations de la société civile.

Son rôle crucial consistera notamment à créer une synergie d’action pour une réponse collective et cohérente aux défis climatiques actuels et futurs. La CNLCC, précise par ailleurs le compte rendu, a été créée dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord de Paris sur le climat ratifié en Côte d’Ivoire en octobre 2016.


LIRE AUSSI : Côte d’Ivoire : 14 corps de victimes de la crise de 2010-2011 remis à leurs familles


Cette décision survient à un moment critique pour la Côte d’Ivoire, confrontée récemment à des inondations meurtrières à Abidjan et prévenue par la Banque mondiale des risques potentiels sur ses secteurs économiques clés comme le cacao et l’énergie en l’absence de mesures adaptatives.

La création de la CNLCC représente donc une étape cruciale dans les efforts nationaux pour protéger l’environnement, renforcer la résilience climatique et promouvoir un développement durable dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page