A LA UNEBENINPolitique

La France retire sa nationalité à Kemi Seba

Kemi Seba a formellement perdu sa nationalité française. Le décret officialisant cette décision a été publié au Journal Officiel français le 8 juillet 2024, plus de trois mois après qu'il a brûlé son passeport lors d'un rassemblement à Paris.

Kemi Seba vient de perdre officiellement sa nationalité française. Par décret en date du 8 lundi 8 juillet 2024, le gouvernement français retire la nationalité française à Stellio Gilles Robert Capo Chichi, plus connu sous le pseudo Kemi Seba.

Stellio Gilles Robert Capo Chichi, connu sous le pseudonyme de Kemi Seba, a vu sa nationalité française révoquée par le gouvernement français. Cette action fait suite à ses déclarations publiques et ses actions perçues comme étant « résolument anti-françaises », en particulier ses critiques virulentes contre la politique étrangère française en Afrique.

En février, le ministère de l’Intérieur français, dirigé par Gérald Darmanin, avait initié la procédure de retrait de la nationalité de Kemi Seba, citant ses discours incitant à la rébellion contre la France et ses représentants. Cette décision est soutenue par une posture jugée hostile et des propos jugés outranciers à l’égard de la France.

Kemi Seba avait anticipé cette décision après avoir symboliquement brûlé son passeport français lors d’un rassemblement à Fleury-Mérogis en mars dernier, déclarant sa liberté en tant qu’homme noir et africain libre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page