A LA UNEAFRIQUE

Le Burkina Faso donne un délai de deux semaines au Bureau militaire français

Le Bureau militaire français au Burkina Faso est sommé par le Ministère des Affaires Étrangères de quitter le pays dans un délai de deux semaines. Cette décision a été communiquée à l’attaché de défense près de l’ambassade de France au Burkina Faso, Monsieur Emmanuel PASQUIER, ainsi qu’au personnel du bureau militaire français, à travers un courrier daté du 14 septembre 2023.

 

Toutefois, cette décision pourrait est assurément liée au contexte de la coopération bilatérale entre les deux États. Il faut noter que les nouvelles autorités burkinabè font une opposition à la présence militaire française sur le territoire burkinabè.

La France est engagée aux côtés du Burkina Faso dans une lutte antiterroriste, notamment dans la région nord et le Sahel. La décision de demande de départ des militaires français n’est qu’une conséquence directe de cette situation politico-securitaire.

LIRE AUSSI: Des Français au Burkina expriment leur désapprobation des mesures prises par Macron

Il convient de noter que dans le passé, la France a soutenu le pays dans plusieurs domaines, notamment dans la formation militaire, les conseils logistiques et matériels, ainsi que dans l’aide humanitaire. La décision du départ du bureau militaire français est donc susceptible de remettre en question la position de la France en tant que partenaire stratégique au Burkina Faso.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page