A LA UNEAFRIQUEMONDEPolitiquePolitique

Les États-Unis annoncent le retrait de leurs soldats du Niger

Le ministre de l’Intérieur, le général Mohamed Tumba, a rencontré l’ambassadrice américaine Katheline Fit le 27 mars 2024, où il a été convenu que les États-Unis retireraient leurs troupes du Niger. Cette décision intervient après la récente annulation par le Niger d'un accord de coopération militaire avec les États-Unis.

L’ambassadrice Fit a souligné l’engagement continu des États-Unis envers le développement du Niger, notamment à travers l’aide de l’USAID, malgré le retrait des troupes. Cette annonce vise à jeter les bases de la prochaine politique américaine au Niger, suite à la demande du pays d’un plan de retrait des forces américaines de son territoire.

La base aérienne américaine à Agadez, essentielle pour surveiller la région sahélo-saharienne, est maintenant menacée de fermeture. Cette base abrite environ 700 des 1 000 militaires américains déployés au Niger et est équipée de capacités aériennes stratégiques. Son départ représente une perte significative pour les États-Unis, qui devront désormais envisager des alternatives pour leurs activités militaires en Afrique, avec le Tchad évoqué comme un site potentiel de relocalisation.


LIRE AUSSI : Togo : la grosse polémique autour de la nouvelle constitution


Parallèlement, le Niger explore des partenariats alternatifs, comme en témoigne l’échange téléphonique entre le général Abdrahman Tiani et le président russe, où l’accent a été mis sur le renforcement de la coopération entre les deux pays. Cette diversification des partenariats s’inscrit dans une stratégie plus large de lutte contre l’insécurité dans la région sahélienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page