Non classé

Macky Sall sollicite l’aide d’Alassane Ouattara pour apaiser la crise politique au Sénégal

Au Sénégal, le président Macky Sall face à l'escalade de la violence découlant de la tentative de coup d’État constitutionnel, a cherché le soutien de son homologue ivoirien Alassane Ouattara, dans l'espoir de résoudre la crise politique et sociale qui secoue le pays.

Acculé, Macky Sall se tourne vers Alassane Ouattara pour sauver son pouvoir. Selon un article daté du 16 février 2024 d’Africa Intelligence, un appel téléphonique a eu lieu entre les deux dirigeants le 8 février 2024, au cours duquel Macky Sall a sollicité des conseils pour faire face à la montée de la violence observée dans plusieurs villes sénégalaises. Cette situation découle de l’annonce par Sall du report de l’élection présidentielle initialement prévue pour le 25 février 2024, une décision qui a suscité des tensions, étant donné que le président n’a pas l’autorité constitutionnelle pour reporter ou annuler une élection.

Lors de cet échange téléphonique, les deux présidents ont examiné en profondeur la décision controversée de Macky Sall, tout en discutant d’autres sujets, dont la victoire de la Côte d’Ivoire à la CAN 2023. Cependant, la position d’Alassane Ouattara sur le report de l’élection par Macky Sall n’a pas été divulguée par Africa Intelligence.


LIRE AUSSI : Présidentielle au Sénégal : nouvelle marche à Dakar pour le respect du calendrier électoral


En réaction à la crise, la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a exhorté les autorités politiques sénégalaises, dans un communiqué daté du 6 février 2024, à « prendre sans délai les mesures nécessaires pour rétablir le calendrier électoral ».

En réponse, le conseil constitutionnel sénégalais a émis un communiqué rejetant l’initiative de Macky Sall, rappelant au président que sa décision n’était pas fondée légalement. Malgré cela, Macky Sall a affirmé sa volonté de contribuer au retour à la stabilité, prenant note des différentes interventions du conseil constitutionnel et de la CEDEAO. La situation reste tendue, et Macky Sall semble chercher des solutions diplomatiques pour désamorcer la crise politique qui secoue le Sénégal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page