A LA UNEBENINSociété

Mairie de Cotonou : les opérations de lotissement et recasement relancés

La mairie de Cotonou a relancé les opérations de lotissement et de recasement dans la ville. Cette décision a été actée lors d’une réunion entre le Chef de ville et les propriétaires terriens.

 

Les opérations de lotissement et de recasement vont bientôt reprendre dans certains quartiers de la ville de Cotonou. Cette décision a été prise au cours d’une rencontre entre le maire Luc Atrokpo et les propriétaires terriens.

Ces travaux concernent les habitants des 1er, 2e, 3e, 10e, 12e et 13e arrondissements de la ville de Cotonou. Au cours de la réunion, il a été expliqué aux propriétaires de parcelles les documents nécessaires pour être recasés. Cette initiative vise, selon la l’autorité de ville à améliorer l’aménagement urbain de la ville de Cotonou et à offrir de meilleures conditions de vie aux habitants. À cet effet, un secrétariat ad hoc a été créé au sein de la direction des affaires domaniales et environnementales afin d’enregistrer toutes les demandes de recasement.

LIRE AUSSI : BAPES et CAPES 2022 au Bénin: liste officielle des candidats déclarés admissibles

Les autorités municipales ont rappelé l’importance de la collaboration de tous les acteurs impliqués dans le processus de recasement urbain pour mener à bien cette opération. Elles ont également précisé que la phase actuelle concerne les opérations en cours, à finaliser et à clôturer. En cet effet, un arrêté dérogatoire de 6 mois a été pris par le ministère du cadre de vie, exigeant la mise en place de comités simplifiés composés de cinq membres.

LIRE AUSSI : Côte d’Ivoire: Laurent Gbagbo absent de la liste électorale malgré la grâce présidentielle

Le secrétaire exécutif de la mairie de Cotonou a souligné que seuls les membres de ces comités auront accès aux procédures en cours. En cas de communication ou d’informations à transmettre, il a invité les acteurs à utiliser les voies légales de recours, tout en mettant en garde contre toute tentative visant à perturber le bon déroulement des opérations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page