A LA UNEAFRIQUESécurité

Mali: arrestation du colonel Alpha Yaya Sangaré, auteur d’un livre critique sur l’armée

Le colonel Alpha Yaya Sangaré a été appréhendé à son domicile bamakois sans mandat d'amener, conformément aux règlements militaires, indiquant qu'aucun mandat n'était nécessaire dans ce contexte. Cette arrestation suscite des inquiétudes et des réactions suite à la parution de son ouvrage intitulé "Mali : défi du terrorisme en Afrique".

Alpha Yaya Sangaré dans le collimateur de l’armée malienne après la publication de son livre qui incrimine la stratégie de l’armée. Il a été interpellé week-end dernier sans mandat d’arrêt. Mais avant, le ministère de la Défense avait précédemment exprimé son mécontentement à l’égard de certaines parties du livre, dans lequel le colonel Sangaré critique ouvertement l’armée malienne. Des extraits mentionnant des allégations d’exactions commises par les Forces de défense et de sécurité depuis 2016 ont particulièrement dérangé la hiérarchie militaire. « Depuis 2016, les FDS [Forces de défense et de sécurité, NDLR] se sont livrées à des exactions à l’encontre de personnes accusées de faire partie des groupes terroristes. », a-t-il écrit.


LIRE AUSSI : La Russie « tient ses engagements » selon le ministre des affaires étrangères de la transition malienne


Les proches du colonel ont défendu l’ouvrage en expliquant qu’il s’agissait en grande partie d’un résumé de sa thèse de doctorat. Ils ont souligné que, par mesure de précaution, le colonel avait utilisé le conditionnel pour rapporter les déclarations d’organisations telles que Human Rights Watch.

Notons que lors de la séance de dédicace de son livre, un autre colonel, Abdoulaye Maïga, ministre d’État et ami de promotion de l’auteur, était présent au premier rang. Cependant, face à la controverse, le ministre a pris ses distances dans un communiqué officiel. Les tensions persistent alors que cette arrestation soulève des questions sur la liberté d’expression et le débat au sein des institutions militaires maliennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page