A LA UNEAFRIQUE

Mali: la MINUSMA officialise son retrait de Tessalit

Dans un communiqué en date du 22 octobre 2023, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) a annoncé son retrait de Tessalit, dans la région de Kidal.

 

La MINUSMA a annoncé son retrait de Tessalit, dans la région de Kidal, au nord du Mali, en raison d’une situation sécuritaire de plus en plus tendue. Le retrait de la base de Tessalit est le premier dans la région de Kidal et le sixième au total depuis la résolution 2690 du Conseil de sécurité, qui a mis fin au mandat de la MINUSMA le 30 juin 2023.

Ce retrait, bien qu’effectué conformément au calendrier prévu, s’est déroulé dans des conditions extrêmement tendues. Le personnel de la MINUSMA a été confronté à des tirs hostiles, notamment un incident le 19 octobre où un avion C130 de la MINUSMA a été touché à l’aile lors de son atterrissage à Tessalit, heureusement sans faire de blessés graves ni de dommages majeurs à l’aéronef.

LIRE AUSSI: Le Japon annonce de 2 milliards de FCFA pour le soutien humanitaire au Burkina Faso

Le contingent tchadien a été rapatrié directement à Ndjamena par des vols affrétés par leur pays. Pendant ce temps, d’autres unités telles que l’équipe népalaise de neutralisation des explosifs et munitions (EOD), les ingénieurs cambodgiens, et l’unité de services et de gestion de l’aérodrome bangladaise, ont quitté Tessalit à bord d’avions des Nations Unies. Le personnel restant a quitté la base dans un dernier convoi terrestre en direction de Gao le 21 octobre, marquant ainsi la fin de la mission à Tessalit.

Avant de partir, la MINUSMA a été contrainte de prendre la difficile décision de détruire, désactiver ou mettre hors service des équipements précieux tels que des véhicules, des munitions, et des générateurs, car ils ne pouvaient pas être retournés aux pays contributeurs de troupes ou redéployés vers d’autres missions de maintien de la paix de l’ONU. Cette mesure a été prise en dernier recours en raison de l’incapacité de 200 camions à se rendre dans la région de Kidal pour récupérer ce matériel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page