A LA UNEBENINSociété

Marchés à Cotonou : appel de la DG ANaGeM aux vendeurs de Dantokpa

Eunice Loiselle Kiniffo, Directrice générale de l'Agence nationale de gestion des marchés (ANaGeM), a récemment fait une déclaration importante sur Bip radio concernant la réouverture progressive des nouveaux marchés modernes à Cotonou et la future destruction du marché de Dantokpa.

Alors que les nouveaux marchés dont la construction a été lancée depuis plusieurs années à Cotonou font déjà leur ouverture, les autorités béninoises prennent toutes les dispositions nécessaires pour garantir des places aux usagers commerçants dans les anciens marchés. D’ailleurs, à cet effet, Eunice Loiselle Kiniffo, Directrice générale de l’Agence nationale de gestion des marchés (ANaGeM) a invité ces derniers à satisfaire aux exigences en cours en la matière.

Lors d’une récente intervention sur Bip Radio, elle a rappelé aux vendeurs et vendeuses du marché international de Dantokpa que la destruction de ce dernier est toujours prévue. Elle a encouragé vivement tous les usagers à venir s’inscrire pour réserver leur place dans les nouveaux marchés modernes.

« Les marchands et marchandes qui sont dans le marché Dantokpa doivent venir s’inscrire dans les nouveaux marchés car Dantokpa sera détruit », a-t-elle souligné. Selon ses dires, les nouveaux marchés ont été construits avec une capacité d’accueil accrue, jusqu’à deux à trois fois plus grande que celle de Dantokpa.


LIRE AUSSI : Cotonou : Inauguration du marché moderne de Cadjèhoun ce samedi


Les nouveaux marchés sont spécifiquement aménagés pour divers secteurs commerciaux : le pôle commercial du Stade Général Mathieu Kérékou accueillera les ventes de bijoux, sacs, pagnes, maroquinerie, chaussures et produits cosmétiques, tandis qu’un marché de gros à Abomey Calavi sera dédié aux grossistes.

Elle a également exhorté les commerçants impliqués dans ces secteurs à s’inscrire rapidement pour éviter tout désagrément lors de la destruction planifiée de Dantokpa.

Cette initiative vise à moderniser l’infrastructure commerciale de Cotonou tout en assurant une transition fluide pour les vendeurs et vendeuses affectés par ces changements majeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page