A LA UNEAFRIQUEPolitique

Mauritanie : 5 ans de prison ferme pour l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz

Ce lundi 4 décembre 2023, le président Mohamed Ould Abdel Aziz a été reconnu coupable d'enrichissement illicite et de blanchiment. Ceci par la Cour criminelle chargée des crimes de corruption de Nouakchott. Il écope de cinq ans d'emprisonnement et d'autres sanctions.

Dans cette affaire, il comparaissait avec dix autres personnalités avec des chefs d’inculpation comme l’« enrichissement illicite », l’« abus de fonctions », le « trafic d’influence » ou le « blanchiment ». L’ex président est finalement condamné pour enrichissement illicite et blanchiment. Le verdict tombe après plusieurs mois de détention depuis janvier 2023. Selon la justice, le mauritanien se serait constitué un capital estimés à 67 millions d’euros en mars 2021.

L’homme de 66 ans, au pouvoir de 2009 à 2019, se voit privé de ses biens acquis au moyen d’agissements et de ses droits civiques. Pendant ce temps, les dix autres ont été remis en liberté. Il s’agit entre autres de ses deux anciens Premiers ministres Mohamed Salem Ould Béchir et Yahya Ould Hademine, l’ancien ministre du Pétrole Taleb Ould Abdi Vall. S’y ajoute également son gendre, Mohamed Ould Msabou.

Lire aussi : Guinée-Bissau: Umaro Sissoco Embaló dissout le Parlement après la «tentative de coup d’État»

Pour rappel, le 24 octobre 2023, le procureur avait requis vingt ans de prison ferme contre le prédécesseur de Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, ancien chef d’état-major et ministre de la défens. Il a été longtemps considéré comme l’un des plus fidèles compagnons de l’ancien président. C’est le fil qui se casse entre parrain et filleul.

Le procureur avait aussi requis dix ans de prison ferme contre les deux anciens premiers ministres et deux ministres, Les autres prévenus devrait écopé de cinq ans de prison. Mohamed Ould Abdel Aziz est arrivé au pouvoir par un coup d’État en 2008 et avec deux mandats est reparti en 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page