A LA UNEBENINSociété

Médias au Bénin : Aurélie Adam Soulé fait un bilan sur la réforme en cours

Adam Soulé Aurélie, Ministre du numérique et de la digitalisation, a présenté jeudi 04 juillet 2024 à l'Assemblée nationale, un bilan rassurant sur la réforme en cours dans le secteur des médias au Bénin.

Annoncée depuis plusieurs au Bénin, à quel niveau d’avancement se trouve la réforme dans le secteur des médias ? Interrogée par l’honorable Baké Chabi Goro sur l’avancement de cette réforme, Aurélie Adam Soulé a affirmé que le gouvernement avec la forte contribution de la mandature précédente à la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) a considérablement progressé sur l’initiative.

Face aux députés de la neuvième législature, la ministre du numérique et de la digitalisation a mis l’accent sur l’importance de promouvoir la création d’entreprises de presse véritablement viables, dotées d’un modèle économique adapté aux défis contemporains du secteur des médias. Elle a également souligné la nécessité d’offrir des incitations adéquates pour soutenir ces initiatives.


LIRE AUSSI : Bénin : Edouard Loko, nouveau président de la HAAC


Auteure de la question adressée au gouvernement, la députée Baké Chabi Goro, membre du Bloc Républicain et d’autres députés du parti de la majorité ont plaidé en faveur d’une révision législative pour mieux encadrer les nouveaux défis posés par l’émergence des médias modernes au Bénin.

De leur côté, le parti Les Démocrates, seule formation politique représentant l’opposition au sein de cette législature ont pour leur part, insisté sur la précarité extrême dans laquelle se trouvent les entreprises de presse actuellement. Eric Houndété, deuxième vice-président du parti dirigé par l’ex-président Boni Yayi a notamment  appelé à rétablir les contrats de prestation de service que tous les organes de presse qualifiés avaient précédemment avec l’État, insistant sur la nécessité d’une utilisation équitable des ressources publiques.


LIRE AUSSI : Edouard Loko, président de la HAAC : la presse béninoise entre espoir et inquiétudes


L’attente des acteurs des médias

Dans leur rang, les professionnels des médias ont applaudi cette démarche qui a eu à leurs yeux un écho favorable. À cela, s’ajoute la nouvelle configuration de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC), avec la majorité numérique de professionnels des médias. La nomination d’Edouard Loko, précédemment chargé de mission du président de la République, Responsable de la communication média a suscité de nombreuses réactions au sein des journalistes béninois. La présente réforme qui va sans doute entrer en vigueur sous cette septième mandature de la HAAC semble donc très décisive pour l’avenir des entreprises de presse au Bénin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page