A LA UNEBENINPolitique

Modification du code électoral au Bénin : Moele-Bénin réagit à la conformité proclamée par la Cour

A travers un communiqué du Secrétaire Administratif, Babatoundé Wilfried Gildas Viahounde en date du 18 mars 2024, le parti présidé par Moele-Bénin, a fait connaitre sa position sur la décision de conformité de la Cour constitutionnelle sur le nouveau code électoral adopté mardi 5 mars au Bénin.

Dirigé par Jacques Ayadji, le Moele-Bénin, parti de la mouvance présidentielle prend déjà acte du code électoral modifié et en attente de promulgation par le président Patrice Talon au Bénin. Après la confirmation par la Cour constitutionnelle de sa conformité à la constitution béninoise, le code adopté le 5 mars dernier à l’Assemblée nationale par 79 voix pour, 28 contre et une abstention, ne provoque visiblement aucune appréhension dans le rang des membres du parti.

Dans son communiqué signé du Secrétaire Administratif, Babatoundé Wilfried Gildas Viahoundé et consulté par Africaho, le Moele-Bénin semble déjà prêt pour se conformer aux exigences du nouveau texte en vue des élections générales de 2026. Mais en avant, le parti s’adresse aux formations politiques : « Tout en réaffirmant son attachement à la démocratie et à l’Etat de droit, il invite l’ensemble de la classe politique nationale à se conformer aux nouvelles dispositions du Code électoral. »  


LIRE AUSSI : Conformité du code électoral modifié à la constitution au Bénin : la décision de la Cour constitutionnelle


« Relever le défi des prochaines élections »

Prêt pour affronter les défis du nouveau code électoral qui sera appliqué dans le processus des élections de 2026, le Mouvement des Élites Engagées pour l’Émancipation du Bénin (MOELEBénin) lance également un appel à sa base : « Par la même occasion, le parti Moele-Bénin exhorte ses militantes, militants, sympathisantes et sympathisants, de la base au sommet, à redoubler d’ardeur et d’efforts pour relever le défi des prochaines élections générales par la construction méthodique de notre formation politique et son enracinement dans tout le pays. »

Membre de la mouvance présidentielle, le parti dirigé par Jacques Ayadji n’a pas réussi lors des précédentes élections à satisfaire aux exigences de l’ancien code électoral pourtant moins corsé que le nouveau qui vient ainsi d’être confirmé par la haute juridiction pour conformité à la constitution béninoise. A ce jour, le parti n’a ni maire ni député. Et dans ces conditions, de nombreux observateurs se demandent si le Moele-Bénin pourra vraiment se mettre à la hauteur des nouvelles exigences du code électoral.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page